Ottavio Bottecchia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ottavio Bottecchia
Image illustrative de l'article Ottavio Bottecchia
Ottavio Bottecchia en 1923.
Informations
Nom Bottecchia
Prénom Ottavio
Surnom « Le charretier », « Le bûcheron du Frioul »[1],[2], « Le maçon du Frioul »[3],[4]
Date de naissance 1er août 1894
Date de décès 15 juin 1927 (à 32 ans)
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Principales victoires
2 grands tours

Jersey yellow.svg Tour de France 1924 et 1925
9 étapes dans les grands tours

Tour de France (9 étapes)

Ottavio Bottecchia (né le 1er août 1894 à San Martino di Colle Umberto) (it), une frazione de la commune de Colle Umberto, dans la province de Trévise et mort le 15 juin 1927 à Gemona del Friuli) était un coureur cycliste italien.

Ottavio Bottecchia, surnommé « le charretier », « le bûcheron du Frioul »[1],[2] ou le « maçon du Frioul »[3],[4], remporte le Tour de France en 1924 et 1925 après avoir terminé deuxième en 1923. Il enlève neuf étapes (une en 1923, quatre en 1924 et quatre en 1925) sur le Tour. Il est le premier Italien à remporter le Tour de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Monument en mémoire d'Ottavio Bottecchia

Avant d'être enrôlé dans le premier grand conflit mondial, il exerçait le métier de maçon. Fait prisonnier, il parvient à s’échapper à vélo[5]. Rentré chez lui, il est repéré par Luigi Ganna, premier vainqueur du Tour d'Italie, qui l'embauche. Nous sommes en 1922, Bottecchia a déjà 28 ans.

En 1923, il participe à Milan-San Remo et au Tour d'Italie où il se classe cinquième en courant sans sponsor. Lors de son premier Tour de France, il porte le maillot jaune durant six étapes, remporte une étape et se classe deuxième. Bottecchia remporte ensuite l'édition 1924 et celle de 1925, remportant quatre étapes à chaque fois.

Grâce à ses gains de coureur cycliste, il crée une entreprise de construction de vélo qui existe toujours. Il abandonne au Tour de France 1926. Le 3 juin 1927, il est trouvé blessé dans la rue près de son domicile, où deux ans plus tôt son frère Giovanni avait trouvé la mort. Il meurt à l'hôpital de Gemona 12 jours plus tard. L'enquête officielle a conclu à un décès accidentel. D'autres hypothèses ont été émises, telles que l'assassinat pour des raisons politiques, ou un motif sentimental. Deux personnes se sont auto-accusées de l'avoir assassiné : un agriculteur local, qui affirmait avoir battu Bottecchia parce qu'il l'avait surpris entrain de voler ses fruits (du raisin), et un immigrant italien aux États-Unis, qui sur son lit de mort, a dit qu'on l'avait chargé d'assassiner Bottecchia[6]. Ces deux auteurs présumés ont été considérés comme non fiables. Bottecchia semble donc être mort à l'hôpital de Gemona del Friuli des suites d'une chute à Peonis-Trasaghi (à 5 km de Gemona) douze jours auparavant. Cette chute aurait été causée par une insolation. Il succomba d'une fracture à la base du crâne[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Ottavio Bottecchia fait partie des coureurs ayant remporté un minimum de 2 victoires consécutives sur la dernière étape d'un Tour de France.

  • 1923 : 2e du classement général, vainqueur d'une étape, Jersey yellow.svg porteur du maillot jaune pendant 6 étapes
  • 1924 : Vainqueur du classement général, vainqueur de quatre étapes, Jersey yellow.svg porteur du maillot jaune de bout en bout, soit pendant 15 étapes (sauf pendant la première étape)
  • 1925 : Vainqueur du classement général, vainqueur de quatre étapes, Jersey yellow.svg porteur du maillot jaune pendant 13 étapes
  • 1926 : abandon (10e étape)

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 1923 : 5e du classement général

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Claude Sudres, Dictionnaire international du cyclisme, 4,‎ 1998, 435 p. (ISBN 2-951-242-10-7), p. 231
  2. a et b « Les surnoms », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 12 avril 2013)
  3. a et b « Tour 1925 : le Maçon du Frioul Ottavio Bottecchia », sur velo101.com,‎ 2 janvier 2013 (consulté le 12 avril 2013)
  4. a et b Sandrine Viollet, Le Tour de France cycliste : 1903-2005, L'Harmattan,‎ 2007, 256 p. (ISBN 9782296025059), p. 86
  5. http://legenducyclisme.wordpress.com/2010/12/09/ottavio-bottecchia-le-macon-du-frioul/
  6. (en) « Cycling's murder mysteries », sur cyclingnews.com,‎ 10 mars 2007 (consulté le 20 mars 2010)
  7. Gotha Vélo de Harry Van den Bremt, Joël Godaert et Paul De Keyzer- Edition 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :