Khédive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Khédive (du mot persan خدیو xidīw, xadīw, signifiant « seigneur », ou « vice-roi ») est un titre héréditaire accordé en 1867 par le gouvernement ottoman au pacha d'Égypte, à l'époque Ismaïl Pacha.

Celui-ci appartenait à une dynastie musulmane d'origine albanaise, fondée en 1805 par Méhémet Ali. Cette dynastie a d'abord régné sur l'Égypte en tant que pachas (gouverneurs semi-indépendants), puis en tant que Khédives héréditaires.

Méhémet Ali avait reçu le soutien des sultans ottomans et en particulier celui de Selim III pour ses projets de réforme, mais il avait aussi guerroyé contre ses suzerains et s'était emparé, pour une dizaine d'années (1839-1840), de la Palestine, de la Syrie, de Chypre, de la Crète et de Thasos.

Mais ce n'est qu'à partir du règne d'Ismaïl que la dynastie est devenue héréditaire.

Sous Abbas II Hilmi, Khédive de 1892 à 1914, les Britanniques envahissent le pays à la fin du XIXe siècle, néanmoins la dynastie reste en place et le titre se maintient jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. La monarchie héréditaire sera ensuite européanisée en royaume, qui prendra fin en 1953 lorsque Gamal Abdel Nasser renversera le roi Farouk et proclamera la république.