Marcel Gimond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marcel Gimond, né le 27 avril 1894 à Tournon-sur-Rhône et mort le 13 octobre 1961 à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), est un sculpteur français.


Biographie[modifier | modifier le code]

Marcel Gimond fait ses études à Lyon, au lycée Ampère, puis à l'école des beaux-arts de Lyon où il est diplômé en 1917. Élève d'Aristide Maillol, il rencontre également Raoul Dufy ou encore Auguste Renoir. Il est l'ami de José de Bérys.

De 1946 à 1960, il dirige un atelier de l'École des beaux-arts de Paris. Il compte parmi ses élève : Charles Correia[1], Philolaos Tloupas, Joséphine Chevry, Eugène Dodeigne, Françoise Naudet.

Marcel Gimond est connu pour ses bustes de personnalités politiques et artistiques. On lui doit également deux bas-reliefs situés dans le hall du journal L'Humanité, en hommage à Marcel Cachin et Gabriel Péri.

Il reçoit le Grand prix national des arts en 1957 et est lauréat de la Fondation Blumenthal, fondation américaine pour la pensée et l'art français.

Après sa mort, le peintre lyonnais Roger Forissier, qu'il avait rencontré en 1957, fonde un comité pour perpétuer sa mémoire[2].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Charles Hachet, Les bronzes animaliers : de l'antiquité à nos jours, Editions Varia,‎ 1996, passage=212
  2. Sadi de Gorter, Forissier, éd. La Bibliothèque des Arts, Paris, p. 102. (ISBN 2-85047-083-X)