1892

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page concerne l'année 1892 (MDCCCXCII en chiffres romains) du calendrier grégorien.

Années :
1889 1890 1891  1892  1893 1894 1895

Décennies :
1860 1870 1880  1890  1900 1910 1920
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Cinéma Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 8 février (Tunisie) : par décret, la France fait réviser les droits du bey de Tunis sur les « terres mortes ». La France annexe au domaine de l’État les terres vendues au XVIe siècle à la famille Siala. Ces terres sont redistribuées aux colons, tout comme les terres de Makhnassi.
    • Ces mesures sont toutefois insuffisantes car ces terres sont en général de mauvaise qualité. En accord avec les autorités tunisiennes, les Français obtiennent alors la location à long terme des habous publics et privés (biens religieux), en principe inaliénables.
    • L’acquisition de nouvelles terre par les colons en Tunisie fait progresser de façon spectaculaire la production de céréales, des vignobles et des oliveraies.
  • 17 novembre : prise de la capitale du roi Béhanzin, Abomey, par le général Alfred Dodds. 10 000 soldats du Dahomey s’opposent à 2 092 tirailleurs sénégalais lors de la prise de la ville.
  • 3 décembre : les Français établissent leur protectorat sur le Dahomey. Béhanzin continue la lutte jusqu’en 1894.


  • Première église « éthiopienne » en Afrique du Sud (Mangena M. Mokone).
  • Fondation de la Consolidated Gold Fields en Afrique du Sud.
  • La compagnie allemande du nord-ouest du Cameroun arrache aux chefs locaux une concession d’environ 100 000 km². Elle y exploitera caoutchouc, banane, café, cacao, huile de palme, tracera des routes et une voie ferrée. Les terres des autochtones sont prises par des sociétés et, en 1896, elles seront déclarées propriétés de l’Empire.
  • Les Comores sont soumises à un résident français
  • La France annexe les confins algéro-marocains. Le Makhzen ayant renoncé à entrer en guerre, les deux parties concluent un traité commercial. La politique marocaine de la France déclenche une violente campagne de presse en Grande-Bretagne où l’on évoque un partage du Maroc.
  • Le ministre britannique à Tanger sir Charles Evan Smith fait une offre de protection au sultan du Maroc Mulay Hassan, qui sur le point d’accepter, la repousse au dernier moment.

Amérique[modifier | modifier le code]


Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

27 mai : déclaration du protectorat britannique sur les îles Gilbert et Ellice à Abemama par le capitaine Davis
Inauguration de la gare de Jérusalem.
  • 15 février (Japon) : les deuxièmes élections à la Diète sont marquées par une campagne électorale particulièrement sanglante. Le ministre de l’intérieur ayant ordonné à la police de soutenir les candidats gouvernementaux, les heurts avec l’opposition se soldent par la mort de 25 personnes.
  • 29 juin : mort de Wassa Pacha, gouverneur du Liban. Les Ottomans nomment un gouverneur intérimaire, le président en exercice du Medjilis central. C’est le premier libanais nommé à ce poste.


  • Réforme administrative en Thaïlande : les états vassaux sont intégrés au pays en tant que provinces.
  • Indian Councils Act. Les pouvoirs des conseils législatifs sont élargis en Inde britannique.
  • Les troupes russes occupent les territoires situés à l’est de la chaîne de Sarykol (Kazakhstan).
  • Jamal Al Dîn Al Afghani, pourfendeur des athées, auteur de Réfutation des matérialistes (1870) est accueilli pour la seconde fois par le sultan Abdül-Hamid II à Istanbul. Sa présence contribue à la tendance panislamiste de l’époque hamidienne, qui correspond davantage à un retour à la théocratie qu’à celui de l’islam dans l’État ottoman.
  • Création à Istanbul d’une école des tribus. Elle accueille les fils des tribus arabes et des grandes familles du Levant. L’objectif est de développer un sentiment loyaliste à l’égard de l’empire parmi les notables arabes susceptibles d’être la cible des nationalistes.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1892 en France, 1892 en Suisse et 1892 en Italie.
  • 1892 : en Hongrie, le Parti national roumain réuni à Sibiu se donne Ion Raţiu comme président et rédige un Mémorandum à l’adresse de l’empereur pour dénoncer la politique d’oppression de Budapest et formuler de nouveau les revendications roumaines. Une délégation de plus de 200 personnes le porte à Vienne, mais François-Joseph Ier d'Autriche refuse de les recevoir et renvoie le texte non décacheté à Budapest. Le gouvernement hongrois crie à la trahison et fait passer les leaders en jugement.
  • Février : au Carnaval de Paris, un employé du bureau de poste 47 a l'idée de lancer sur les gens, dans la fête, des fins de bobines de signaux morse en papier. Le serpentin est né.


Épidémie de choléra à Hambourg
  • Troubles agraires en Hongrie. Scission du Parti social-démocrate hongrois provoquée par les éléments modérés, responsables des caisses de secours, qui excluent Paul Engelmann.
  • Le ministre des Finances autrichien Julian Dunajewski met en place une réforme monétaire. Il remplace l’étalon argent par l’étalon or et le florin par la couronne.
  • Traités de commerce entre l’Allemagne, la Serbie et la Roumanie.
  • Réforme du ministre des Finances Nicolaas Pierson aux Pays-Bas (1892-1893) : création de l’impôt sur le revenu du capital.
  • Instauration du protectionnisme au Portugal.
  • Allemagne : Création de l’Union générale des syndicats, décidée lors de la conférence d’Halberstadt, qui regroupe les travailleurs localement et par fédérations de métiers.
  • Le biologiste Robert Koch réussit à obtenir que l’eau soit filtré à Hambourg, permettant d’enrayer l’épidémie de choléra.
  • Royaume-Uni : La syphilis est un véritable fléau de la société victorienne, et fait des ravages dans les ports, où elle touche particulièrement les marins, mais aussi à Londres où le nombre de prostituées est évalué à environ 100 000. Elle est alors considérée comme le juste châtiment des péchés de la chair.
  • Bâle est la première ville suisse à introduire des entreprises communales de transport.
  • Première fabrique suisse de bicyclettes à Arbon.

Empire russe[modifier | modifier le code]

  • 23 juin : contre réforme municipale : 2/3 des électeurs sont éliminés par relèvement du cens, le contrôle administratif est renforcé. Les Juifs perdent leurs droits d’électeur aux Doumas.
  • 30 août : Serge Witte devient ministre des Finances en Russie. Il prend modèle sur les théories de l’économiste allemand Friedrich List : il entend mettre fin à la crise agricole par le développement industriel accéléré (1892-1903).


  • Développement du « populisme légal », reprenant l’idée d’un socialisme fondé sur le mir paysan et les groupements de petits producteurs.
  • Alourdissement de la fiscalité indirecte (augmentation de 100 % des taxes sur les allumettes, de 50 % des taxes sur la bière, le tabac et le pétrole).
  • Épidémie de choléra.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

la Route de Vladimir d’Isaac Levitan, Galerie Tretiakov, Moscou

Naissances en 1892[modifier | modifier le code]

Décès en 1892[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D. A. Low, Fabrication of Empire : The British and the Uganda Kingdoms, 1890-1902, Cambridge University Press,‎ 2009 (ISBN 9780521843515, présentation en ligne)
  2. Cour Internationale de Justice, United Nations Publications,‎ 2004 (ISBN 9789210709668, présentation en ligne)
  3. VH1.com : Person : Lucille Younge : Main