1894 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1891 1892 1893  1894  1895 1896 1897

Décennies :
1860 1870 1880  1890  1900 1910 1920
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Cinéma Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1894 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

4 avril : une bombe explose au restaurant Foyot à Paris[1]
  • 4 avril : une bombe explose au restaurant Foyot à Paris[1].
  • 6 octobre : les services de renseignement français attribue au capitaine Alfred Dreyfus la paternité d'un « bordereau » adressé à l'ambassade d'Allemagne.
  • 15 octobre : arrestation du capitaine Dreyfus sur ordre du commandant Mercier du Paty de Clam, à la suite d’une expertise en écriture.
  • 3 décembre : Jean Casimir-Perier est élu Président de la République, en remplacement de Sadi Carnot (fin en 1895).
  • 19 décembre : ouverture à huis-clos du premier procès Dreyfus.
  • 22 décembre : au vu de nouveaux documents (en fait des faux), Dreyfus est déclaré coupable d’espionnage au profit de l’Allemagne et condamné à la déportation à perpétuité dans une enceinte fortifiée après la découverte de fuites à l’état-major. L’affaire Dreyfus divisera profondément le pays entre dreyfusards et antidreyfusards. Ces derniers seront soutenus par une presse antisémite très virulente. Les implications seront très importantes : instabilité politique et affaiblissement de la position de la France en Europe.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Histoire d'attentats politiques, de l'an 44 av. Jésus-Christ à nos jours, par Thierry Vareilles
  2. Conscience religieuse et démocratie, par Maurice Montuclard
  3. Aux sources officielles de la colonisation française, par Eugène-Jean Duval