Dorette Muller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorette et Müller.

Dorette Muller, née en 1894 à Strasbourg et morte le 19 mai 1975[1] à l’hospice Bethlehem de Cronenbourg[2], est une artiste peintre et affichiste française, active en Alsace.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dora Emma Berthe Émilie (Dorette) Muller était fille d'Emma Muller, journaliste, poète et dramaturge renommée en Alsace, militante féministe. Elle étudia à l’école des arts décoratifs de Strasbourg, où elle fut l’élève d’Émile Schneider, de Joseph Sattler et de Georges Ritleng. Ses premières expositions à Strasbourg (1919 et 1920) révèlent déjà son goût pour les paysages et le folklore alsacien.

Son œuvre est essentiellement constituée de dessins, affiches publicitaires, vignettes, cartes postales, mais aussi de bandes dessinées enfantines, d'aquarelles et de sanguines, et de peintures à l'huile. Son séjour avec sa mère à Saint-Médard d'Excideuil (Dordogne) de 1939 à 1953 sera pour elle l'occasion de développer son talent de paysagiste (Château d'Excideuil, église de Saint-Médard) et du portrait réaliste (le Cantou). Elle privilégie la représentation des enfants, notamment dans leurs costumes alsaciens, associés à des scènes humoristiques dans le goût de l'imagerie populaire de son époque. Elle réalisa les décorations murales de la clinique infantile des Hospices civils de Strasbourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hommage à Dorette Muller [1]
  2. Dorette Muller sur blogspot

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]