Archiviste paléographe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le diplôme d'archiviste paléographe[1], créé par l'ordonnance du 11 novembre 1829, est conféré au terme d'une scolarité à l'École nationale des chartes. Ce fait est dernièrement rappelé dans l'article 5 du décret 87-832 portant réorganisation de l'École des chartes[2].

Il peut être décerné :

  • à des élèves français, ayant passé avec succès l'un des trois concours d'entrée à l'École ;
  • à des élèves étrangers, recrutés sur dossier.

Les élèves ayant satisfait aux examens et soutenu avec succès une thèse d'établissement préparée en deux ans (de niveau intermédiaire entre un mémoire de master 2 et une thèse de doctorat). La scolarité est de trois ans et neuf mois pour les étudiants recrutés sur concours après deux ans de classes préparatoires, de deux ans et neuf mois pour les élèves recrutés sur dossier en début de deuxième année.

La liste des nouveaux archivistes paléographes, fixée par arrêté ministériel, est proclamée chaque année à l'Institut de France, par l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

Le diplôme d'archiviste paléographe donne accès à un concours réservé pour l'entrée à l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques. Il fait également partie des diplômes pouvant remplacer un titre universitaire pour passer certains concours (ingénieur de recherche[3], agrégation[4]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Les textes officiels ne mettent pas de trait d'union entre les mots archiviste et paléographe mais cette pratique se rencontre toutefois dans d'autres écrits
  2. Texte sur Legifrance
  3. Site du ministère de l'Enseignement supérieur
  4. Guide du ministère de l'Éducation nationale