Designer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Designer
Appellation Designer, designeur, stylicien
Secteur d'activité Arts appliqués
Compétences requises informatique, esthétisme, créativité
Niveau de formation Formation universitaire, 3 ans Bachelor
Professions voisines Concepteur en multimédia - graphiste - réalisateur publicitaire - polygraphe

Un designer[1], ou styliste[2], est une personne qui conçoit un produit en harmonisant les critères esthétiques et fonctionnels[3],[4]. Il est ainsi l'interface entre les services commerciaux qui déterminent les besoins des clients et les services de fabrication. Il réunit les impératifs des uns et des autres pour les formaliser en un produit « intelligent ». En anglais, le terme designer signifie simplement « concepteur », au sens large.

Différents domaines[modifier | modifier le code]

L'utilisation du terme « design » est très large. Il existe plusieurs sous-catégories dans le design qui incluent design industriel (mobilier, objets), design graphique (conception graphique, typographie, calligraphie, web design), design numérique (définit les structures et comportements de systèmes interactifs), design de mode (fashion design, stylisme, création textile) et transports (carrosserie de véhicules automobiles), sans parler des incursions dans l'architecture ou la décoration comme l'architecture d'intérieur, la publicité sur le lieu de vente (PLV) ou le merchandising, voire de l'urbanisme. De plus, une nouvelle catégorie commune avec le champ musical peut être distinguée, le design sonore.

Les associations entre le terme « design » et une certaine démarche marketing nuisent à une bonne compréhension de ces métiers et peuvent mener à la confusion la plus complète. Le design est un « art appliqué » et non un terme fourre-tout servant à décrire toute activité artistique ou à être le vecteur de politiques commerciales douteuses.

Formation[modifier | modifier le code]

Pour être designer il faut avoir une formation universitaire et 3 ans de Bachelor.

Belgique[modifier | modifier le code]

En Belgique, la formation de designer s'acquiert par l'obtention d'un niveau Master (bac +5) en haute école spécialisée. Les différentes écoles incluent notamment : École nationale supérieure des arts visuels (La Cambre) et par The College of Advertising & Design (C.A.D).

France[modifier | modifier le code]

Le design est très souvent rattaché à un domaine d'activité. Il est soit absorbé soit sectorisé et les formations en sont très révélatrices. D'un point de vue administratif, il n'existe pas de titre designer tout comme D.P.L.G. en architecture, et chacun peut exercer sous le titre de designer.

Écoles d'ingénieur[modifier | modifier le code]

Depuis peu, les écoles d'ingénieurs intègrent la notion de design au sens de valeur ajoutée à la conception de produit. Cette spécificité française marque la différence pour ce qu'on peut qualifier de design d'ingénieur.

  • Le Conservatoire national des arts et métiers et l'IUP Génie des Systèmes Industriels d'Evry forment à une démarche de conception innovante impliquée tout au long du projet où le design est une valeur ajoutée à un produit industriel.
  • L'initiation au design industriel à l'École centrale de Lille est juxtaposée aux techniques d'analyse de la valeur dans le cours de génie industriel assuré aux élèves ingénieurs.
  • L'École Nationale des Ponts et Chaussées met également en place une démarche du design industriel au sein de son département d'enseignement Génie Industriel.
  • Depuis la rentrée scolaire 2007, l'UTBM (Université de Technologie de Belfort-Montbéliart, habilité par la CTI pour délivrer des diplômes d'ingénieur) a ouvert le département EDIM (Ergonomie Design Ingénierie Mécanique) formant des ingénieurs dans ce domaine.
  • Dès sa création dans les années 1970, l’UTC (Université de Technologie de Compiègne) a innové en intégrant à la formation d’ingénieur une formation en design industriel. La filière Ingénierie du Design Industriel transmet aux élèves ingénieurs les éléments nécessaires à la conception de produits en tenant compte des facteurs techniques, humains et esthétiques. Un nouveau parcours Design d’Interaction est apparu dans son programme de Master Sciences et Technologie, venant renforcer la formation en conception des produits complexes. bleue

Écoles d'architecture intérieure[modifier | modifier le code]

Nommé parfois design d'espace, c'est le design d'aménagement intérieur. Les agences d'architectures proposent de plus en plus souvent la conception du mobilier pour intégrer le cadre architectural qu'ils ont créé. Certaines écoles d'architectures proposent désormais des options design.

Écoles d'art[modifier | modifier le code]

Certaines écoles sont historiquement rattachées aux métiers du bois, de la tapisserie, de la mode, des arts décoratifs : comme l’École nationale supérieure des arts décoratifs, mais aussi l’Esad Reims, l’École Boulle, l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et les Arts Déco Strasbourg. Certaines ont un rapport plus serré avec l'art contemporain. Ce sont les Beaux-Arts offrant des sections Design comme à Lyon ou Saint-Étienne. Il existe un post-diplôme  : « Design et Recherche » à École supérieure art et design de Saint-Étienne La section Design Graphique de l'école régionale des beaux-arts de Valence reste une référence dans l'enseignement de cette discipline. Les formations post bac de nive321568 au 3 (Brevet de Technicien Supérieur) existent également dans de nombreuses académies en France. Ces BTS sont spécialisés dans des domaines particuliers du design  : BTS Design de produits, BTS Design d'espace, BTS Design Graphique, BTS Design de mode[5].

École privée ou consulaire[modifier | modifier le code]

Quelques grandes écoles privées réputées formant des designers produit sont à citer : Esam Design (Design d'environnement et design produit),Créapole, Strate Collège Designers, Écoles de Condé, ISD Valenciennes, École de design Nantes Atlantique, École d'arts appliqués de Poitiers (EAA), Kedge Design School (ex-EID), etc.

Création industrielle[modifier | modifier le code]

Parrainé par Jean Prouvé et Charlotte Perriand et cofondé par Patrick Bouchain : Les Ateliers / École Nationale Supérieure de Création Industrielle ouvre à Paris en 1982 sous une double direction exceptionnelle du Ministère de la Culture et du Ministère de L'Industrie avec un statut d'EPIC et une méthode inspirée de la pédagogie de Freinet. Il n'est pas question de design, mais bien de création industrielle (au sens pluriel), dans le sillage du CCI du Centre Pompidou et proche du courant d'esthétique industrielle de Roger Tallon et Jacques Viénot « un art qui ne relève ni des Beaux-Arts, ni des Arts décoratifs, ni de la technique pure ».

La création, en ce sens, doit être un outil d’action, de déformation, et de transformation du monde réel. Les échanges avec des laboratoires de recherches, d'écoles doctorales et partenaires de tous domaines sont fréquents. Concrètement, les designers peuvent aussi bien travailler en indépendant (Mathieu Lehanneur, Patrick Jouin, Matali Crasset), avec des artistes, être DA dans une agence de design (Thierry Gauguin), monter un label de musique (Laurent Hô), être vidéaste, consultant en innovation ou bien entrepreneur en fonction de ses projets et de ses objectifs personnels.

Suisse[modifier | modifier le code]

En Suisse, la formation de designer s'acquiert par l'obtention d'un bachelor en haute école spécialisée, en passant généralement par une année propédeutique. Des formations de niveau Master existent dans certains domaines. Les différentes écoles incluent notamment : University of Art and Design Lausanne (ECAL), Hochschule für Gestaltung und Kunst de Zurich (HGKZ), Haute École d'Art et de Design Genève (HEAD) et École Cantonale d’Art du Valais (ECAV).

Designers renommés[modifier | modifier le code]

Architecture d'intérieur[modifier | modifier le code]

Design industriel[modifier | modifier le code]

  • Lydia Aractingi ( 1971- ) : Designer française, 1ere femme en France designer de meubles maçonniques

Design graphique[modifier | modifier le code]

Mode[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois francisé en designeur.
  2. Terme recommandé en France et accepté comme synonyme au Québec. Voir « Entrée « Stylicien » », sur Grand dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française
  3. « Designer », sur Larousse (consulté le 21 février 2013)
  4. (en) Ralph, P. and Wand, Y. (2009). A proposal for a formal definition of the design concept. In Lyytinen, K., Loucopoulos, P., Mylopoulos, J., and Robinson, W., editors, Design Requirements Workshop (LNBIP 14), pp. 103–136. Springer-Verlag, p. 110
  5. Liste des établissements publics proposant des formations BTS dans les métiers du design sur le site national des arts appliqués