Aoste (Isère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aoste (homonymie).
Aoste
Centre d'Aoste : l'église et la mairie.
Centre d'Aoste : l'église et la mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement La Tour-du-Pin
Canton Chartreuse-Guiers
Intercommunalité Communauté de communes Les Vallons du Guiers
Maire
Mandat
Roger Marcel
2014-2020
Code postal 38490
Code commune 38012
Démographie
Population
municipale
2 767 hab. (2012)
Densité 282 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 21″ N 5° 36′ 34″ E / 45.5891666667, 5.6094444444445° 35′ 21″ Nord 5° 36′ 34″ Est / 45.5891666667, 5.60944444444
Altitude Min. 207 m – Max. 256 m
Superficie 9,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Aoste

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Aoste

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aoste

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aoste
Liens
Site web http://www.mairie-aoste.fr www.mairie-aoste.fr

Aoste (prononciation: ost) est une commune française située dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Outards ou les Aostiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aoste est située à 15 km de la Tour-du-Pin, en bordure du Rhône. Le Guiers traverse la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Les Avenières Les Avenières / Brégnier-Cordon Brégnier-Cordon Rose des vents
Granieu N Saint-Genix-sur-Guiers
O    Aoste    E
S
Chimilin Chimilin / Romagnieu Romagnieu

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancienne place militaire à l'époque gallo-romaine. Traversée par une voie romaine, Aoste se situait au carrefour des voies de communication de l'axe Vienne-Italie et du plateau Suisse[1].

En 2006, des fouilles archéologiques ont mis au jour un atelier de potier daté de la fin du Moyen Âge[2]. La production de poterie était importante, avec exportation jusqu'aux îles britanniques[1].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est liée à[1] :

  • transports
  • ambulances
  • constructions mécaniques
  • entreprises du bâtiments

Jambon Aoste[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2013). Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
L'usine agroalimentaire Aoste

Les charcuteries produites dans la ville iséroise, en particulier le jambon Aoste, sont fabriquées exclusivement dans cette usine du Groupe Aoste qui appartenait au groupe industriel Sara Lee Corporation qui a finalisé la cession de ses activités de charcuterie en choisissant comme repreneur l'américain Smithfield Foods, et racheté depuis septembre 2013 par le groupe chinois Shuanghui.

Il ne faut pas confondre ces produits industriels avec le « jambon d'Aoste », appellation officielle « Vallée d'Aoste Jambon de Bosses », un jambon cru produit dans la vallée d'Aoste (vallée francophone italienne), et bénéficiant d'une appellation d'origine protégée. Le jambon produit en Isère, est lui, une simple marque déposée et aucun label rouge, AOC ou AOP ne réglemente sa production de jambon cuit ou cru, contrairement au jambon d'Aoste italien, cru, produit artisanalement en très faibles quantités.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Mars 2014 en cours M. Roger Marcel Divers droite ...
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 767 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 393 1 464 1 680 1 766 1 153 1 152 1 147 1 100 1 222
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 237 1 129 1 130 1 123 1 166 1 217 1 242 1 200 1 203
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 298 1 216 1 163 1 027 1 101 1 118 1 125 1 108 1 159
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 182 1 248 1 328 1 537 1 548 1 715 1 914 2 000 2 463
2012 - - - - - - - -
2 767 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Didier
  • Ancienne colonie romaine avec un four et de nombreux vestiges
  • Four de poterie du Ie siècle, très bien conservé[1]
  • Église d'Aoste avec des ex-voto gallo-romains[1]
  • Église Saint-Didier, d'époque romane, avec anciennes plaques commémoratives[1]
  • Chapelle Saint-Didier, avec son mobilier des XVIe et XVIIIe siècles

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La commune compte deux zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type I[6].

Personnalités liées à Aoste[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

  • En 2015, la commune n'est pas jumelée avec une autre.

Sport[modifier | modifier le code]

  • randonnées

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Daniel Delattre et al., L'Isère - les 533 communes. Grandvilliers : Éditions Delattre, 2008. (ISBN 2-915907-40-4) EAN 9782915907407.
  2. Rapport d'activité 2006 de l’Inrap p. 112
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.
  5. Site du musée
  6. « Portail des données communales », Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]