Dominique Lebrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lebrun.
 Ne doit pas être confondu avec Dominique Lebrun (fonctionnaire).
Dominique Lebrun
Image illustrative de l'article Dominique Lebrun
Dominique Lebrun en octobre 2015.
Biographie
Nom de naissance Dominique Julien Claude Marie Lebrun
Naissance (59 ans)
Rouen (France)
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par le card. Barbarin
Dernier titre ou fonction Archevêque de Rouen
Archevêque de Rouen
(Primat de Normandie)
Depuis le
Précédent Jean-Charles Descubes
Évêque de Saint-Étienne
Précédent Pierre Joatton Sylvain Bataille Suivant
Autres fonctions
Fonction laïque
Ancien arbitre officiel de football

Blason
«  Vos dixi amicos » Jn 15,15
« Je vous appelle mes amis »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Dominique Lebrun, né le à Rouen (Seine-Maritime), est un prélat catholique français, évêque de Saint-Étienne de 2006 à 2015 avant d'être nommé archevêque de Rouen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Dominique Lebrun est le fils d’Auguste Lebrun, magistrat, et de Geneviève Facque, et est le dernier d’une famille de huit enfants. Il passe son enfance à Villemomble. Il fait en premier une maîtrise de droit civil à la faculté de droit d'Assas[1] avant d'entrer en 1978 au séminaire français de Rome puis à l'Institut catholique de Paris. Il a soutenu sa thèse de doctorat en science théologique[2], dirigée par le dominicain Pierre-Marie Gy, en 1990.

Sa biographie présente une particularité: l'évêque de Saint-Étienne est fils d'une religieuse. En effet sa mère est entrée en religion après son veuvage et la fin de l'éducation de ses enfants. Elle a fait profession sous le nom de sœur Geneviève Marie. Il est également, pendant 13 ans, arbitre officiel au sein de la Fédération française de football[3].

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Il a été ordonné prêtre le pour le diocèse de Saint-Denis-en-France. Il fut vicaire à la paroisse Saint-Baudile de Neuilly-sur-Marne de 1985 à 1994, puis curé de la paroisse Saint-Germain de Pantin jusqu'en 1998.

Il devient ensuite directeur spirituel au Séminaire français de Rome jusqu'en 2001, pour revenir dans son diocèse de Saint-Denis à Saint-Denis. Il est responsable de la formation permanente des jeunes prêtres du diocèse et chargé de mission auprès du monde économique et professionnel de La Plaine-Saint-Denis ; il officie à l'Église Sainte-Geneviève de la Plaine à Saint-Denis. En sus, il est nommé en 2003 curé de la cathédrale-basilique de Saint-Denis et des autres paroisses du secteur de Saint-Denis, ainsi que membre du bureau du conseil presbytéral[4].

De 1994 à 1997, il a dirigé La Maison-Dieu, revue savante de pastorale et de liturgie dépendant de l'Ordre Dominicain, et pour laquelle il a ponctuellement continué d'écrire jusqu'en 2002[5].

Le prêtre, toujours en sandales, est sollicité par le nonce en juin 2006[6]. Officiellement nommé évêque de Saint-Étienne le , il reçoit la consécration épiscopale le 9 septembre suivant du cardinal Philippe Barbarin. En 2010, il est le premier évêque français à participer à la Marche pour la Vie.

Au sein de la Conférence des évêques de France, il a été membre du Conseil pour la communication. De 2008 à 2012, Président du Conseil d’orientation de RCF, Radios Chrétiennes Francophones. Aujourd’hui, membre du conseil famille et société de la Conférence des évêques de France plus particulièrement pour le monde de la justice.

Le , il est nommé par le pape François archevêque de Rouen[7]. Il est installé en la cathédrale de Rouen le .

Il bénit le dans la cathédrale de Rouen les nouvelles cloches qui composent le carillon, réalisées par la fonderie Paccard.

Le mercredi il reçoit son pallium béni par le pape François au cours de la solennité des apôtres Pierre et Paul en la Basilique Saint-Pierre, il concélèbre aussi la messe près de l'autel avec le pape[8].

Prise d'otages de Saint-Étienne-du-Rouvray[modifier | modifier le code]

À la suite de la prise d'otages dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray le mardi 26 juillet, il déclare : « L'Église catholique ne peut prendre d'autres armes que la prière et la fraternité entre les hommes, poursuit-il. Je laisse ici des centaines de jeunes qui sont l'avenir de l'humanité, la vraie. Je leur demande de ne pas baisser les bras devant les violences et de devenir des apôtres de la civilisation de l'amour. »[9], et décide de rentrer de Pologne où il était présent pour les Journées mondiales de la jeunesse[10]. Il sera le soir au Palais de l'Élysée par le président de la République François Hollande.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mgr Dominique Lebrun, nouvel archevêque de Rouen », sur la-croix.com,‎ (consulté le 10 juillet 2015)
  2. « Mgr Dominique Lebrun », sur eglise.catholique.fr
  3. Philippe Oswald/ Radio Vatican, « Scandale de la Fifa : l’arbitrage de l’évêque de Saint-Étienne », sur aleteia.org,‎ (consulté le 3 juillet 2016)
  4. http://www.cef.fr/catho/personnalites/lebrun.php Conférence des Évêques de France
  5. http://www.maison-dieu.com/sommaire.php?refAuteur=14 Page sur Dominique Lebrun sur le site de la revue "La Maison-Dieu"
  6. Le Journal de Saint-Denis no 671, 6 septembre 2006
  7. « Mgr Dominique Lebrun devient le nouvel archevêque de Rouen », sur rcf.fr,‎ (consulté le 10 juillet 2015)
  8. Radio Vatican, « Mgr Lebrun, archevêque de Rouen et son pallium bénis par François », sur fr.radiovaticana.org,‎ (consulté le 3 juillet 2016)
  9. « Jacques Hamel : le prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray, égorgé dans son église, avait 86 ans », sur L'Internaute,‎ (consulté le 26 juillet 2016)
  10. « Un mort après une prise d’otages dans une église près de Rouen », sur Le Monde,‎ (consulté le 26 juillet 2016)