Hugues des Orges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hugues des Orges
Biographie
Naissance Villeberny
Décès
Bâle
Évêque de l’Église catholique
Archevêque de Rouen
Évêque de Chalon
Autres fonctions
Fonction religieuse
Chanoine de Châlon-sur-Saône
Archidiacre d'Artenay
Fonction laïque
Conseiller du duc de Bourgogne

Hugues des Orges est un prélat français, évêque de Chalon puis archevêque de Rouen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Villeberny, il est sans doute le fils de Renaud d’Orges[1].

Il fait des études à Paris en droit canon mais reçoit en 1417 le titre de licencié en lois[1]. Chanoine de Châlons-en-Champagne en 1398, il devient en 1401 archidiacre d’Artenay[1]. Il possède également une prébende à Beaune et un archidiaconé à Châlon-sur-Saône[1]. Conseiller du duc de Bourgogne Jean sans Peur en 1415, il est envoyé auprès du pape après son départ de Constance[1].

Le , il est élu évêque de Chalon, confirmé par l’évêque d’Autun Ferry de Grancey[1]. Au transfert du cardinal de La Rochetaillée, les anglais demande au pape en décembre 1429 le transfert de Pierre Cauchon de Beauvais à Rouen[1]. Louis de Luxembourg, évêque de Thérouanne, a le soutien du chapitre et semble avoir celui du pape[1]. Finalement, par l’action du duc de Bourgogne, Hugues des Orges est nommé par le pape Martin V le [1]. Il prend possession du siège par procureur le et fait son entrée solennelle le [1]. À la suite de problèmes financiers, il ne reçoit le pallium que le [1].

Il meurt à Bâle le et enterré dans l’église Saint-Pierre[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Ses armes sont: d’azur, au lion couronné d’or, armé et lampassé de gueules[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Vincent Tabbagh (préf. Hélène Millet), Fasti Ecclesiae Gallicanae 2 Diocèse de Rouen : Répertoire prosopographique des évêques, dignitaires et chanoines des diocèses de France de 1200 à 1500, Turnhout, Brepols, , 447 p. (ISBN 2-503-50638-0), p. 121-123

Bibliographie[modifier | modifier le code]