Archidiocèse d'Avignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Archidiocèse d'Avignon
(la) Archidioecesis Avenionensis
La cathédrale Notre-Dame des Doms d'Avignon.
La cathédrale Notre-Dame des Doms d'Avignon.
Informations générales
Pays France
Archevêque Mgr Jean-Pierre Cattenoz
Langue(s) liturgique(s) Français
Superficie 8 016 km2
Création du diocèse IVe siècle
Élévation au rang d'archidiocèse 1475
Province ecclésiastique Marseille
Diocèses suffragants Aucun
Adresse Avignon, France
Site web http://www.diocese-avignon.fr/spip/
Statistiques
Population 500 000 hab.
Image illustrative de l'article Archidiocèse d'Avignon
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L’archidiocèse d’Avignon (en latin : archidioecesis Avenionensis) est une église particulière de l'Église catholique en France. Son siège est situé à la cathédrale Notre-Dame des Doms d'Avignon.

Érigé dès le IVe siècle, le diocèse d'Avignon est d'abord suffragant de l'archidiocèse d'Aix. De 1309 à 1376, Avignon est la résidence des papes. En 1475, le diocèse est élevé au rang d'archidiocèse avec, pour suffragants, les trois diocèses de Carpentras, Cavaillon et Vaison. Depuis 1822, il couvre le département de Vaucluse. Depuis 2002, il est suffragant de l'archidiocèse de Marseille. Depuis 2002, Mgr Jean-Pierre Cattenoz est l'archevêque d'Avignon.

Historique[modifier | modifier le code]

Avant 1475[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, plusieurs évangélisateurs ont œuvré à Avignon et dans sa région, avant la fondation de l’Église d’Avignon proprement dite et de l’évêché, vers le IIIe siècle.

de 1475 à la Révolution[modifier | modifier le code]

Par une bulle du , le pape Sixte IV élève le diocèse Avignon au rang d'archidiocèse métropolitain avec, pour suffragants, les trois diocèses de Cavaillon, Carpentras et Vaison.

Par un décret du , l'Assemblée nationale constituante réunit Avignon et le Comtat Venaissin à la France.

Limites de l'ancien diocèse d'Avignon[modifier | modifier le code]

Le diocèse d'Avignon comprenait 42 paroisses, dont 14 dans les États pontificaux et 28 en France (13 en Languedoc et 15 en Provence):

de la Révolution à nos jours[modifier | modifier le code]

À la suite du concordat de 1801, par la bulle Qui Christi Domini du , le pape Pie VII rétrograde l'archidiocèse au rang de diocèse suffragant de l'archidiocèse d'Aix.

Par la bulle Paternae caritatis du , Pie VII rétablit le diocèse de Nîmes pour le département du Gard et élève le diocèse d'Avignon, réduit au département de Vaucluse, au rang d'archidiocèse métropolitain avec, pour suffragants, les diocèses de Nîmes, Montpellier, Viviers et Valence.

La dénomination devient le , « Avignon-Apt-Cavaillon-Carpentras-Orange-Vaison ».

Par un décret de la Congrégation pour les évêques du , l'archidiocèse d'Avignon devient suffragant de l'archidiocèse de Marseille.

Le , son nom change à nouveau pour redevenir « archidiocèse d'Avignon ».

L'archidiocèse d'Avignon disposait, jusqu'en 2003, de son propre séminaire.

Le diocèse d'Avignon de nos jours[modifier | modifier le code]

Archevêque d'Avignon: Mgr Jean-Pierre Cattenoz

Vicaires généraux: Mgr Jean-Marie Gérard et Mgr Pascal Molemb

Statistiques[modifier | modifier le code]

À la fin de l'année 2006, dans l'archidiocèse, sur une population de 500 000 personnes 350 500 avaient été baptisées soit un taux de 70,1 %.

À la fin de l'année 2012[1], le nombre de personnes baptisées dans l'archidiocèse s'élève à 405 100 sur 554 000 habitants soit un taux de 73,1 %. Le nombre de prêtres s'élève à 186 (123 diocésains et 63 réguliers), ce qui est en augmentation par rapport aux années creuses de 2001 (162 prêtres) ou 2002 (164 prêtres), avant l'arrivée de Mgr Cattenoz. Mais il n'y a donc qu'un prêtre pour 2 177 fidèles (un prêtre pour 1 684 fidèles en 1990).

Les diacres permanents ont été institués dans l'archidiocèse en 1980, ils sont en 2012 au nombre de 27. De plus, 97 religieux (seulement 78 en 2002) et 174 religieuses (en très nette diminution : 484 en 1970, 257 en 2002) sont au service de l'archidiocèse qui comprend 179 paroisses.

Étendue[modifier | modifier le code]

Les limites du diocèse d'Avignon coïncident avec celle du département du Vaucluse.

Paroisses[modifier | modifier le code]

Le diocèse est composé de huit doyennés :

Congrégations et communautés présentes dans le diocèse[modifier | modifier le code]

Abbayes et communautés d'hommes[modifier | modifier le code]

Abbaye et communautés de femmes[modifier | modifier le code]

  • L'abbaye du Barroux (Bénédictines)
  • L'abbaye Notre-Dame de Blauvac (Cisterciennes)
  • Le monastère Sainte-Claire de Montfavet (Clarisses)
  • Le Carmel d'Avignon (Carmélites)
  • Les Franciscaines d'Avignon
  • Les Augustines de Maux
  • Les Carmélites de l’Enfant-Jésus
  • Les Carmélites Messagères de l’Esprit-Saint à Orange.
  • La Communauté des Petites Sœurs de l’Agneau à Avignon.
  • La Communauté des Sœurs Amantes de la Croix de Cai Mon
  • Les Dominicaines de Sainte Catherine de Sienne
  • Les Filles de la Charité
  • Les Filles de Notre-Dame des Douleurs
  • Les Petites Servantes de la Bienheureuse Vierge Marie Immaculée
  • Les Sœurs de l’Immaculée Conception
  • Les Sœurs de Nazareth
  • Les Sœurs de Saint François de Lons-le-Saunier
  • Les Sœurs de Saint François d’Assise
  • Les Sœurs de Saint-Paul de Chartres
  • Les Sœurs franciscaines de la Présentation de Marie de Coïmbatore
  • Les Trinitaires de Valence, à l'école Champfleury d'Avignon.
  • Les Xavières

Les instituts séculiers et les communautés nouvelles[modifier | modifier le code]

  • L'Institut Notre-Dame de l’Offrande
  • L'Institut Notre-Dame de Vie (spiritualité du Carmel)
  • La Communauté Catholique Shalom
  • La Famille Missionnaire Dialogue de Dieu (FMDD)
  • La Communauté Palavra Viva
  • La Communauté Catholique Pantokrator
  • La Fraternité de la Parole
  • Le Chemin néocatéchuménal

Enseignement catholique[modifier | modifier le code]

Évêques et archevêques d’Avignon[modifier | modifier le code]

Évêque originaire du diocèse d’Avignon[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Javel, Transmettre la foi au diocèse d'Avignon, XIXème - XXème siècles, Editions Alain Barthélémy, Avignon, 2000.
  • E. Duprat, Les origines de l'église d'Avignon, p. 373-405, dans Mémoires de l'Académie de Vaucluse, tome 8, 1908 (lire en ligne)
  • E. Duprat, Les origines de l'église d'Avignon (suite), p. 1-50, dans Mémoires de l'Académie de Vaucluse, tome 9, 1909 (lire en ligne)
  • E. Duprat, Les origines de l'église d'Avignon (suite et fin), p. 105-168, dans Mémoires de l'Académie de Vaucluse, tome 9, 1909 (lire en ligne)
  • Louis Duchesne, Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule, tome 1, Provinces du Sud-Est, p. 266-270, Albert Fontemoing éditeur, Paris, 1907 (lire en ligne)
  • Jean-Rémy Palanque, Les évêchés provençaux à l'époque romaine, p. 105-143, dans Provence historique, tome 1, fascicule 3, 1951 (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]