Archidiocèse de Chambéry, Maurienne et Tarentaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Archidiocèse de Chambéry,
Maurienne et Tarentaise
(la) Archidioecesis Camberiensis,
Maruianensis et Tarantasiensis
La cathédrale Saint-François-de-Sales de Chambéry
La cathédrale Saint-François-de-Sales de Chambéry
Informations générales
Pays France
Archevêque vacant
Langue(s) liturgique(s) Français
Superficie 7 460 km2
Création du diocèse 1779
Élévation au rang d'archidiocèse 1817
Patron saint François de Sales
Province ecclésiastique Lyon
Diocèses suffragants Aucun
Adresse 2 place cardinal Garrone
B.P.107
73001 Chambéry Cedex
Site web catholique-savoie.fr
Statistiques
Population 425 000 hab.
Nombre de paroisses 127
Nombre de prêtres 172
Nombre de diacres 27
Nombre de religieux 99
Nombre de religieuses 258
Image illustrative de l’article Archidiocèse de Chambéry, Maurienne et Tarentaise
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'archidiocèse de Chambéry, Maurienne et Tarentaise , plus précisément l'archidiocèse de Chambéry et les diocèses de Maurienne et de Tarentaise, est un ensemble de trois diocèses (plus exactement, un archidiocèse et deux diocèses) unis æque principaliter, correspondant plus ou moins au département de la Savoie. Son siège se situe à Chambéry. Cependant les deux cathédrales de Moutiers et Saint-Jean-de-Maurienne demeurent pleinement les sièges des deux évêchés correspondants. Le siège est vacant depuis juillet 2022.

Territoire[modifier | modifier le code]

L'archidiocèse de Chambéry, Maurienne et Tarentaise se situe dans le département de la Savoie, toutefois il s'étend cependant sur les paroisses du canton de Rumilly, dans le département de la Haute-Savoie, tandis que les paroisses du Val d'Arly dépendent du diocèse d'Annecy.

Il regroupe l'archidiocèse de Chambéry et les diocèses de Maurienne et Tarentaise.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le siège épiscopal de Chambéry a été créé par une bulle du pape Pie VI, le . Il est supprimé et recréé par le pape Pie VII en 1801, avec rang archiépiscopal.

Le , une constitution apostolique de Paul VI unit les diocèses de Chambéry, Tarentaise et Maurienne. Ce décret indique que les diocèses de Tarentaise et de Maurienne sont unis aeque principaliter à l'archidiocèse de Chambéry « de telle sorte qu'il y ait un seul et même évêque à la tête des trois diocèses et qu'il soit en même temps archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et évêque de Tarentaise » [DS 1] :

« Maurianensem et Tarantasiensem dioeceses archidioecesi Chamberiensi aeque principaliter unimus, ita scilicet ut unus idemque Antistes tribus praesit Ecclesiis sitque simul Archiepiscopus Chamberiensis atque Episcopus Maurianensis et Tarantasiensis. Hac vero ratione, minime exstinctis dioecesibus, unaquaeque Ecclesia suum habebit cathedrale templum Canonicorumque collegium, et in consilio archidioecesano partem habebit gravitati consentaneam ad negotia quod attinet uniuscuiusque dioecesis propria; unica tamen erit dioecesana Curia unusque eligetur, Sede vacante, Vicarius Capitularis. »

— vatican.va[1]

Il s'agit d'un cas presque unique dans l'Église latine : les trois sièges épiscopaux, les trois diocèses, demeurent, occupés par le même évêque. L'administration des diocèses se fait à la fois de manière commune mais aussi de manière particulière.

Les évêques de Chambéry[modifier | modifier le code]

Référent pour l'écologie[modifier | modifier le code]

Avant même la publication de l'encyclique Laudato si' du pape François, l'évêque de Chambéry a souhaité que tous les chrétiens de Savoie travaillent concrètement à des actions en vue de la sauvegarde de la Création. Il a nommé en 2015 un référent pour l'écologie en la personne de Philippe Vachette, qui coordonne une petite équipe[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Site des Diocèses de Savoie[modifier | modifier le code]

Données extraites du site www.catholique-savoie.fr :

  1. « Histoire et géographie » (lire en ligne).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Chamberiensis et aliarum », sur le site w2.vatican.va.
  2. Laudato Savoie, sur annuaire.catholique-savoie.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]