Benoît Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rivière (homonymie).
Benoît Rivière
Image illustrative de l'article Benoît Rivière
Mgr Benoît Rivière en 2009
Biographie
Naissance (63 ans)
Brive (Corrèze)
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale , par le cardinal Panafieu.
Dernier titre ou fonction Évêque d'Autun
Évêque d'Autun
Depuis le
Évêque titulaire d'Aquae Albae in Mauretania
Évêque auxiliaire de Marseille

Blason
« Sufficit tibi gratia mea » (2Co 12,9)
« Ma grâce te suffit »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Benoît Rivière, né le à Brive (Corrèze), est un évêque catholique français, évêque d'Autun, Chalon et Mâcon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jacques Rivière (banquier décédé en 2000) et de Monique Michelet, l'une des filles d'Edmond Michelet, héros de la Résistance, ministre du général de Gaulle.

Formation[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi son cursus scolaire jusqu'aux classes préparatoires au collège Stanislas de Paris, il intègre l'ESCP Europe (École supérieure de commerce de Paris-Europe) en 1976.

Sa formation vers la prêtrise le conduit du grand séminaire de Marseille de 1979 à 1983 à la faculté des lettres d'Aix-en-Provence de 1981 à 1983 où il suit des études de philosophie. Ordonné prêtre le pour le diocèse de Marseille, il complète sa formation à l'Institut catholique de Paris jusqu'en 1985.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

De 1985 à 2000, son ministère en paroisse dans son diocèse de Marseille le conduit de la paroisse de la Sainte-Trinité à celle de La Ciotat puis celle du Redon. En parallèle, il assume des missions d'aumônier de lycée puis d'étudiants.

Au niveau diocésain, il est vicaire épiscopal chargé de la pastorale des jeunes en 1995 et responsable adjoint de la pastorale de l'enseignement catholique de Marseille de 1996 à 2000.

Nommé évêque auxiliaire de Marseille le avec le titre d'évêque in partibus infidelium d'Aquae Albae (de) (Algérie), il est consacré le par le cardinal Bernard Panafieu. Il est nommé évêque d'Autun le et, à ce titre, abbé de Cluny[N 1] depuis le .

Au sein de la conférence des évêques de France, il est membre de la Commission éducation, vie et foi des jeunes et préside le Conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes depuis juin 2005. Le , il est réélu à cette présidence pour un mandat de trois ans[1].

Il est par ailleurs l'évêque accompagnateur de la mission étudiante, du scoutisme et de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF).

En 2017, il crée le prix de littérature Cardinal-Perraud[2].

Devise épiscopale[modifier | modifier le code]

« Sufficit tibi gratia mea » (2Co 12,9) : « Ma grâce te suffit »

Prises de position[modifier | modifier le code]

Enseignement du fait religieux à l'école[modifier | modifier le code]

En 2006, Mgr Rivière se prononce en faveur de l'enseignement du fait religieux à l'école, estimant qu'il est important que chacun comprenne la religion de l'autre. Il cite pour exemple des écoles catholiques de Marseille qui accueillent essentiellement des musulmans, trouvant naturel que ceux-ci comprennent quelle est la foi des chrétiens[3].

Œcuménisme[modifier | modifier le code]

Dans une conférence donnée en 2005, il se réjouit des perspectives positives données par le concile Vatican II sur l'œcuménisme, invitant les catholiques à rester mobilisés sur cette question[4].

Relations avec le judaïsme[modifier | modifier le code]

Lors de la session de formation intitulée Face aux nouvelles formes d’antisémitisme, comment être chrétien ? — organisée les 29 et par le Comité des évêques de France pour les relations avec le judaïsme en association avec le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) — Mgr Rivière fait un exposé intitulé Convictions chrétiennes et responsabilités face à l’antisémitisme[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. l'évêque d'Autun porte ce titre depuis le pontificat de Jean XXIII.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Élections au cours de l'assemblée et nomination d'un porte-parole : Élections et nomination », sur archive.wikiwix.com (consulté le 12 décembre 2016)
  2. Angélique Provost, « Mgr Benoît Rivière crée un prix catholique de littérature », sur aleteia.org, (consulté le 4 juin 2017)
  3. Xavier Ternisien, « Société : Les évêques se divisent sur l'affirmation de l'identité chrétienne dans les écoles privées », sur lemonde.fr, (consulté le 4 juin 2017)
  4. Mgr Benoit Rivière, « Actualité du groupe des Dombes et ministère épiscopal », sur archive.wikiwix.com, (consulté le 12 décembre 2016)
  5. « Programme de session nationale de formation présenté par le Comité épiscopal des évêques de France : Face aux nouvelles formes d’antisémitisme, comment être chrétien ? », sur crif.org, (consulté le 4 juin 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]