Antoine Hérouard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antoine Hérouard
Image illustrative de l’article Antoine Hérouard
Mgr Antoine Hérouard
accompagnant le cardinal André Vingt-Trois
dans la cour du Palais de l'Élysée.
Biographie
Naissance (66 ans)
Neuilly-sur-Seine
Ordination sacerdotale par
le card. Lustiger
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Laurent Ulrich
Dernier titre ou fonction Archevêque de Dijon
Délégué apostolique pour le Sanctuaire de Lourdes
Archevêque de Dijon
Depuis le
Délégué apostolique pour le Sanctuaire de Lourdes
Évêque auxiliaire de Lille
Évêque titulaire de Maillezais

Blason
« Dilexit Deus mundum » (Jn 3,16)
« Dieu a tant aimé le monde »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Antoine Hérouard, né le 10 août à Neuilly-sur-Seine, est un évêque catholique français. Ancien secrétaire de la Conférence des évêques de France, il est recteur du Séminaire pontifical français de Rome de 2014 à 2017. Du au , il est évêque auxiliaire de Lille et évêque titulaire de Maillezais. Depuis le 11 février 2022, il est archevêque de Dijon[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Hérouard est né le 10 août 1956. Il est diplômé de l'École des hautes études commerciales de Paris. Il a fait ses études de théologie à Rome, au séminaire pontifical français et à l’Université pontificale grégorienne : il est titulaire d’une licence canonique en théologie morale.

Il a été ordonné prêtre en 1985 pour le diocèse de Paris et il a exercé différents ministères en paroisse, en aumônerie, comme professeur de morale sociale au Studium du séminaire de Paris.

Il a notamment été représentant du cardinal Lustiger à la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) et vicaire épiscopal pour la solidarité et aumônier diocésain du Secours catholique. Il est élu secrétaire général de la Conférence des évêques de France, le , à la fin des élections qui se sont déroulées dans le cadre de la 45e assemblée des évêques qui s'est tenue à Lourdes, du 3 au [2].

Après deux mandats à ce poste où il est apprécié "pour sa gestion efficace des services de la Conférence"[3], il est nommé comme recteur du Séminaire pontifical français de Rome le où il succède à Sylvain Bataille[4].

Évêque[modifier | modifier le code]

Le , il est nommé évêque auxiliaire de Lille par le pape François pour remplacer Mgr Gérard Coliche, âgé de 75 ans. Il reçoit l'ordination épiscopale des mains de Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Lille, le dimanche , en la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille[5].

Le , le pape François nomme Mgr Hérouard « délégué apostolique pour le Sanctuaire de Lourdes », de façon temporaire ; il reste évêque auxiliaire de Lille. L'objectif affiché est de redonner priorité à la vocation spirituelle du sanctuaire, alors que celui-ci, déficitaire depuis de nombreuses années, a renoué avec une situation financière positive en 2018[6],[7].

Le 11 février 2022, le pape François le nomme archevêque de Dijon. Mgr Antoine Hérouard est installé le dimanche 13 mars en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon[1], en présence de l'archevêque de Lille, Laurent Ulrich, Mgr Benoît Rivière, évêque d'Autun et de Celestino Migliore, nonce apostolique en France.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le P. Antoine Hérouard a reçu lundi les insignes de chevalier de la Légion d’honneur des mains de Laurent Touvet, directeur des libertés publiques et des affaires juridiques au ministère de l’intérieur[8].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Engagement social des chrétiens[modifier | modifier le code]

Lors de la 40e rencontre des secrétaires généraux des conférences épiscopales, qui s’est tenue en Écosse, à Édimbourg du au , Mgr Antoine Hérouard, témoignant de la " vitalité de l’Église en France, qui même si elle vit des difficultés, a un dynamisme réel", appelle à l'engagement social des chrétiens:

« Il est nécessaire que l’Église et les chrétiens, aussi bien au niveau des responsables que des fidèles, soient présents dans la société et expriment ce qu’ils pensent, dans une perspective de recherche du bien commun pour l’ensemble de la société[9]. »

Finances de l'Église[modifier | modifier le code]

À la suite d'une affaire grave de détournement de fonds par une employée de la Conférence des évêques de France, Mgr Antoine Hérouard, indigné, rappelle l'exigence de professionnalisme dans le service de l'Église au nom du respect du don des fidèles :

« L'Eglise est une organisation qui repose sur la confiance. Cette malencontreuse affaire démontre que certains en abusent. Cela nous pousse à être chaque jour encore plus professionnel[10]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Mgr Antoine Hérouard, nouvel archevêque de Dijon », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  2. Agence Zenit, « Le P. Hérouard élu secrétaire général de la Conférence des évêques », sur http://peres-blancs.cef.fr/ (site des Pères Blancs), (consulté le ).
  3. « France : le combat des chrétiens est d'abord une conversion », sur le site de ZENIT, (consulté le ).
  4. « Mgr Antoine Hérouard nommé recteur du séminaire français de Rome », sur le site de la Conférence des évêques de France, (consulté le ).
  5. Mgr Antoine Hérouard, nouvel évêque auxiliaire de Lille
  6. Information sur le Figaro
  7. Information sur 20Minutes
  8. « Discours de Mgr Antoine Hérouard lors de la remise de la Légion d'honneur », sur le site de La Croix, (consulté le ).
  9. « Encourager les chrétiens à rendre compte de leur foi dans la société, pour le bien commun, par Mgr Antoine Hérouard », sur zenit.org, (consulté le ).
  10. Le Parisien, « La Conférence des évêques victime d'une escroquerie », sur leparisien.fr, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]