André du Bois de La Villerabel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André du Bois de La Villerabel
Image illustrative de l’article André du Bois de La Villerabel
Biographie
Nom de naissance Pierre Florent André du Bois de La Villerabel
Naissance
Saujon (Charente-Maritime)
Ordination sacerdotale
Décès
Nice (Alpes-Maritimes)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le Mgr Jules-Laurent-Benjamin Morelle
Évêque titulaire de Mélitène
Archevêque de Rouen
(Primat de Normandie)
Évêque d'Amiens

Blason
Semper Christo virens
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Pierre-Florent-André du Bois de La Villerabel dit André du Bois de La Villerabel, né le à Saujon et mort le à Nice, est un archevêque français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son cousin, Florent du Bois de la Villerabel (1877-1951), fut évêque d'Annecy de 1920 à 1940 puis archevêque d'Aix-en-Provence.

André du Bois de La Villerabel fut vicaire général du diocèse de Saint-Brieuc puis, évêque d'Amiens de 1915 à 1920. Proche de l'Action française, il intervint auprès du Saint-Siège, en 1918, pour que la cathédrale d'Amiens ne soit pas bombardée par l'artillerie allemande.

En 1920, il devint archevêque de Rouen jusque 1936. En 1928, il consacra l'église Saint-Jean-Eudes à Rouen.

En 1936, à la suite d'un grave conflit avec son vicaire général Mgr Bertin, impliqué dans une affaire d'escroquerie, affaire qui divisa profondément le diocèse, il fut contraint d’abandonner son siège mais ne démissionna pas car il fut alors nommé par le pape archevêque in partibus de Mélitène et quitta Rouen pour se retirer à Saint-Brieuc.

Il mourut peu après. Il fut inhumé dans la cathédrale Notre-Dame de Rouen. Son épitaphe est gravée dans la chapelle de la Vierge:

« PETRVS FLORENTIVS ANDREAS
DU BOIS DE LA VILLERABEL
E SEDE AMBIANENSI
AD ROTOMAGENSEM METROPOLIM
ANNO MCMXX EVECTVS
NOMINE SIMUL ET INGENVA DIGNITATE
PRAESUL NOBILIS
COMMERCII AMOENITATE IVCVNDVS
GREGI SVO CARVS
PRAESTANS ORATOR ELOQVIO
AD LABOREM DIV INDEFESSVS
POST ANNOS SEDECIM EXACTOS
FRACTVS ET AEGER
BRIOCI IN VRBE PATRIA
TITULO ARCH MELITENSIS ORNATVS
SENECTVTI PACEM QVAESIVIT
DIE IANVARII III ANNO DNI MCMXXXVIII
AETATIS SVAE LXXIV
PIE DEFVNCTVS
ROTOMAGVM VT OPTAVERAT RELATVS
POST VITAE PROCELLAS
HIC PLACIDE QVIESCIT
CVIVS ANIMAE PROPITIETVR DEVS.
 »

Hommages et distinctions[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

D'argent à trois sapins arrachés de sinople, posés 2 et 1[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les procès de Jehanne la Pucelle, Saint-Brieuc, R. Prud'homme, 1890
  • Le clergé et la décentralisation, Paris, Letouzey et Ané
  • Les missionnaires agricoles au Canada, Saint-Brieuc, Imprimerie Saint-Guillaume, 1897
  • Bretagne et Jersey, Impr. R. Prud'homme, Saint-Brieuc, 1896, lire sur Gallica
  • Visite à N.-D.-de-La-Fontaine et à Saint-Brieuc, Saint-Brieuc, René Prud'homme, , 16 p.
  • Jeanne d'Arc et les Bretons, Saint-Brieuc, R. Prud'homme, 1909
  • Syndicats agricoles paroissiaux, Paris, Letouzey et Ané
  • Lettre circulaire de Mgr l’Évêque d'Annecy au clergé de son diocèse sur les Œuvres, Annecy, J. Abry, , 12 p.
  • Dom Jean Leuduger : fondateur de la Congrégation des Filles du Saint-Esprit, Saint-Brieuc, René Prud'homme, , 484 p.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique-Marie Dauzet et Frédéric Le Moinge (dir.), Dictionnaire des évêques de France au XXe siècle, Paris, Éditions du Cerf, 2010, 840p., pp.218-219, (ISBN 978-2-204-09041-4).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cote LH/269/89 », base Léonore, ministère français de la Culture
  2. André Cosson, Armorial des cardinaux, archevêques et évêques français actuels, résidentiels et titulaires au 1er janvier 1917, Paris, Librairie héraldique, H. Daragon éditeur, 288p., p.156. Disponible sur Gallica Consultable sur Gallica.