Jean-Yves Nahmias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Yves Nahmias
Image illustrative de l’article Jean-Yves Nahmias
Mgr Nahmias lors des ordinations de juin 2021
Biographie
Naissance (65 ans)
Saint-Mandé (France)
Ordination sacerdotale par le
card. Jean-Marie Lustiger
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. André Vingt-Trois
Dernier titre ou fonction Évêque de Meaux
Évêque de Meaux
Depuis le
Évêque auxiliaire de Paris
Évêque titulaire de Termae Himerae

Blason
« Que tous soient un afin que le monde croie » (Jn 17,21)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Yves Nahmias, né le à Saint-Mandé (Val-de-Marne), est un prélat catholique français, évêque auxiliaire de Paris de 2006 à 2012, puis évêque de Meaux à partir de cette date.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études à l'université Paris I où il obtient une maîtrise en droit des affaires et un certificat de criminologie et de sciences criminelles, Jean-Yves Nahmias entre au séminaire et fait ses études de théologie pour partie au séminaire français de Rome et à l'Université pontificale grégorienne et pour partie à Bruxelles à l'Institut d'études théologiques. Il obtient ainsi un baccalauréat canonique de philosophie et une licence de théologie.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre le pour l'archidiocèse de Paris par le cardinal Jean-Marie Lustiger.

Il prend rapidement des responsabilités au niveau diocésain en plus de son ministère en paroisse. Ainsi dès 1992, il est délégué diocésain aux vocations. En 1996, il est supérieur du séminaire diocésain de Paris jusqu'en 2001 où il devient vicaire général de l'archidiocèse. Il est, en outre, président de Radio Notre-Dame à partir de 2003.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque auxiliaire de Paris le par le pape Benoît XVI, avec le titre d'évêque in partibus de Termae Himerae, il est consacré le suivant par le cardinal André Vingt-Trois. Le , il est nommé évêque de Meaux, en remplacement de Mgr Albert-Marie de Monléon, touché par la limite d'âge de 75 ans. Après les élections de l’assemblée plénière des évêques de France d’, il est nommé président de la commission financière et du Conseil des affaires économiques sociales et juridiques pour un mandat de trois ans.

En , il met l'ancien monastère du Don de Dieu d'Écuelles à disposition du père Jean-Philippe Chauveau afin qu'il le transforme en maison de réinsertion pour les prostitués de la région parisienne[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]