Vicariat apostolique de l'archipel des Comores

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vicariat apostolique
de l'archipel des Comores
(la) Apostolicus Vicariatus
Insularum Comorensium
Pays Drapeau des Comores Comores
Drapeau de la France France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction vicariat apostolique
Création 1975
Siège Moroni
Conférence des évêques océan Indien
Titulaire actuel Mgr Charles Mahuza Yava
Langue(s) liturgique(s) français
Calendrier grégorien
Paroisses 2
Territoire archipel des Comores
Site web sites.google.com/site/vicariatdescomores/homeVoir et modifier les données sur Wikidata
Image illustrative de l’article Vicariat apostolique de l'archipel des Comores
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le vicariat apostolique de l'archipel des Comores (en latin : Apostolicus Vicariatus Insularum Comorensium) est une Église particulière de l'Église catholique. Son siège est à Moroni, la capitale de l'Union des Comores.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le vicariat couvre l'archipel des Comores : les îles de Grande Comore, Anjouan et Mohéli, qui forment l'Union des Comores, et les îles de Grande-Terre et Petite-Terre, qui forment le département français d'outre-mer de Mayotte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Par le traité du , le sultan de Mayotte, Andrian Souli, cède l'île à la France. Le , le roi des Français, Louis-Philippe Ier ratifie le traité et, le 13 juin, le commandant Pierre Passot prend possession de l'île.

Le , le pape Pie IX érige la préfecture apostolique de Mayotte, Sainte-Marie et Nossi-Bé.

Le , elle est étendue à Anjouan, Grande Comore et Mohéli.

En 1887, l'île Sainte-Marie est rattachée au vicariat apostolique de Madagascar.

Le , le siège de la préfecture apostolique est transféré de Nossi-Bé à Ambanja et prend le nom de préfecture apostolique d'Ambanja.

En 1946, l'archipel des Comores devient un territoire d'outre-mer distinct de Madagascar, mais n'est pas détaché de la préfecture apostolique.

Par la constitution apostolique Ad potioris dignitatis du [1], le pape Pie XII élève la préfecture apostolique au rang de vicariat apostolique.

Par la bulle Dum tantis du [2], Pie XIII érige le vicariat apostolique en diocèse.

En 1958, l'archipel des Comores reste un territoire d'outre-mer alors que Madagascar devient un État membre de la Communauté qui, en 1975, accède à l'indépendance.

Par le décret Quo aptius du [3], la Sacrée congrégation pour la propagation de la foi en détache l'archipel des Comores et l'érige en administration apostolique.

Le , les îles de Grande Comore, Anjouan et Mohéli accèdent à l'indépendance. Mayotte reste un territoire d'outre-mer.

Par la constitution apostolique Divini Salvatoris du [4], le pape Benoît XVI élève l'administration apostolique au rang de vicariat apostolique. Le même jour[5], il nomme Charles Mahuza Yava, premier vicaire apostolique.

En 2011, Mayotte devient un département d'outre-mer.

Paroisses[modifier | modifier le code]

Le vicariat compte deux paroisses. La paroisse Sainte-Thérèse-de-l'Enfant, à Moroni, dessert les trois îles d'Anjouan, Grande-Comores et Mohéli. La paroisse Notre-Dame-de-Fatima (1957), à Mamoudzou, dessert l'île de Mayotte. Son église filiale, Saint-Michel, Dzaoudzi, dessert Petite terre.

Administrateurs et vicaires[modifier | modifier le code]

  • 1975 - 1980 : Léon-Adolphe Messmer, administrateur apostolique
  • 1980 - 1983 : Jean Berchmans Eugène Jung, administrateur apostolique
  • 1988 - 1991 : Jean Péault, pro-administrateur
  • 1991 - 1997 : Gabriel Franco Nicolai, pro-administrateur
  • 1997 - 1998 : Jean Péault, pro-administrateur
  • 1998 - 2006 : Jan Szpilka, administrateur apostolique
  • 2006 - 2010 : Jan Geerits, administrateur apostolique
  • Depuis 2006 : Charles Mahuza Yava, vicaire apostolique

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (la) La bulle Ad potioris dignitatis (consulté le 23 mars 2013).
  2. (la) La bulle Dum tantis (consulté le 23 mars 2013).
  3. (la) Le décret Quo aptius (consulté le 23 mars 2013).
  4. (la) La constitution apostolique Divini Salvatoris sur www.vatican.va (consulté le 23 mars 2013).
  5. (it) « Nomination »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 23 mars 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]