Philippe Gueneley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Gueneley
Biographie
Nom de naissance Philippe Jean-Marie Joseph Gueneley
Naissance (78 ans)
Dole (France)
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Léon Taverdet
Dernier titre ou fonction Évêque de Langres
Évêque de Langres
Autres fonctions
Fonction religieuse

Blason
« Serviteur de l'Évangile de Dieu »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Philippe Gueneley, né Philippe Jean-Marie Joseph Gueneley[1] le à Dole dans le Jura, est un évêque catholique français, évêque émérite de Langres depuis janvier 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Suivant l'exemple de son père, lui-même professeur de lettres, Philippe Gueneley a obtenu une licence en lettres classiques à l'université de Besançon. Il a ensuite suivi sa formation en vue de la prêtrise au Grand séminaire de Lons-le-Saunier.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre le pour le diocèse de Saint-Claude, il a passé les treize premières années de son ministère comme professeur et supérieur au collège de Vaux-sur-Poligny. Pendant cette période il a exercé d'autres ministères complémentaires, en particulier comme aumônier diocésain de la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC) de 1968 à 1970.

Il prend ensuite diverses responsabilités à l'échelle du diocèse de Saint-Claude, et même à celle de l'Église de France en ce qui concerne le catéchuménat : délégué diocésain à l'œcuménisme de 1981 à 1995, directeur diocésain de la catéchèse et du catéchuménat de 1985 à 1988, fonction qu'il cumule avec celle de directeur du Service national du catéchuménat, aumônier diocésain de Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ) et conseiller spirituel des Focolari de 1983 à 1989, responsable diocésain du service Incroyance-Foi et délégué diocésain pour le renouveau charismatique de 1983 à 1995 et responsable diocésain des vocations de 1988 à 1995.

De 1988 à 1993, il part à Dijon comme professeur de théologie au séminaire interdiocésain. En 1995, il est envoyé dans le diocèse de Troyes comme curé de Romilly-sur-Seine, alors qu'un prêtre troyen, Mgr Yves Patenôtre venait d'être nommé évêque de Saint-Claude.

Nommé évêque de Langres le , il a été consacré le .

Au sein de la Conférence des évêques de France, il est membre de la Commission pour la liturgie et la pastorale sacramentelle.

Ayant atteint la limite d'âge, il se retire le 21 janvier 2014, date à laquelle Joseph de Metz-Noblat est nommé pour lui succéder à Langres[2].

Dès le 12 mai suivant, il est rappelé comme administrateur apostolique du diocèse de Quimper et Léon dont l'évêque, Mgr Jean-Marie Le Vert suspend l'exercice de sa charge pour raison de santé[3], avant de renoncer à sa charge le 22 janvier 2015[4]. Mgr Gueneley gouverne le diocèse de Quimper jusqu'à l'arrivée d'un nouvel évêque, Mgr Laurent Dognin, le 3 juillet 2015.

Décorations[modifier | modifier le code]

Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de la Légion d'honneur (décret du 29 mars 2013[1]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Journal Officiel, « Décret du 29 mars 2013 portant promotion et nomination », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le 21 janvier 2014)
  2. (it) Vatican, « Renoncements et nominations du 21 janvier 2014 », sur press.vatican.va, (consulté le 21 janvier 2014)
  3. Information:Diocèse de Quimper, communiqué sur le site des évêques de France, 12 mai 2014
  4. Communiqué sur le site de la Conférence des évêques de France, 22 janvier 2015

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]