Emmanuel Delmas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emmanuel Delmas
Image illustrative de l'article Emmanuel Delmas
Biographie
Naissance (62 ans)
à Figeac (France)
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Pierre d'Ornellas
Dernier titre ou fonction Évêque d'Angers
Évêque d'Angers
Depuis le

Blason
« Firma spes ut rupes »
« L'espérance ferme comme le rocher »
(Devise du sanctuaire de Rocamadour)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Emmanuel Delmas, né le à Figeac dans le Lot, est un évêque catholique français, évêque d'Angers depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Emmanuel Delmas a tout d'abord suivi des études primaires à l’école publique de Livernon puis des études secondaires à l’école Bossuet de Brive-la-Gaillarde et des études de médecine à la faculté de médecine de Limoges de 1972 à 1979, suivant ainsi les traces de ses parents[N 1]. Il obtient le diplôme de docteur en médecine en 1980[1].

Après avoir fait son service national au titre de la coopération au Maroc de 1981 à 1982, il entre au grand séminaire Saint-Cyprien à Toulouse en 1982 puis à l'Institut catholique de Toulouse de 1987 à 1989, obtenant une maîtrise de théologie.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre le pour le diocèse de Cahors.

Il exerce son ministère sacerdotal comme vicaire de la paroisse de Gramat jusqu'en 1993 avant d'être chapelain puis recteur à partir de 1997 du sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour (1997-2005).

En complément de cette charge de recteur, il exerce alors diverses responsabilités au niveau diocésain comme responsable de la pastorale familiale, de la pastorale des vocations. Il a également été responsable de la formation permanente des jeunes prêtres de la province de Toulouse.

En 2005, il devient vicaire général du diocèse de Cahors, cumulant cette charge avec celle de curé de Gramat à partir de 2007.

Évêque[modifier | modifier le code]

Il est nommé évêque d'Angers le . À ce titre, il est chancelier de l'université catholique de l'Ouest.

Il est consacré évêque en sa cathédrale Saint-Maurice le .

Il publie sa 1re lettre pastorale Nous avons part avec lui le [2]. Il ordonne quatre prêtres et trois diacres le dimanche à la cathédrale d'Angers.

En 2013 et 2014, Mgr Emmanuel Delmas fait connaître deux publications en lien avec la préparation et la célébration des sacrements. Le , il publie des orientations pour la préparation au sacrement du mariage[3] puis le une lettre rappelant l'importance du sacrement de réconciliation individuel[4].

Après un travail engagé sur plusieurs années, il promulgue le une nouvelle carte du diocèse d'Angers composé de 62 paroisses[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. son père est médecin généraliste et sa mère pneumologue.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Présentation : Le parcours de Monseigneur Emmanuel Delmas », sur http://catholique-angers.cef.fr (consulté le 21 juillet 2017)
  2. « Nous avons part avec lui », sur catholique-angers.cef.fr, (consulté le 21 juillet 2017)
  3. « Orientations diocésaines pour la préparation au sacrement du mariage », sur catholique-angers.cef.fr, (consulté le 21 juillet 2017)
  4. « Célébrer la pénitence et la réconciliation », sur catholique-angers.cef.fr, (consulté le 21 juillet 2017)
  5. « Mgr Delmas érige 8 nouvelles paroisses », sur catholique-angers.cef.fr, (consulté le 21 juillet 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]