Province ecclésiastique de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Province ecclésiastique de Paris
Pays France
Église catholique
Rite liturgique Romain
Type de juridiction Province ecclésiastique
Création 1622
Siège Cathédrale de Paris
Conférence des évêques France
Titulaire actuel André Vingt-Trois
Langue(s) liturgique(s) Français
Territoire Région d'Île-de-France
Image illustrative de l'article Province ecclésiastique de Paris
Diocèses suffragants

La Province ecclésiastique de Paris fait partie des nouvelles provinces ecclésiastiques françaises définies en 2002. Elle remplace à la fois l'ancienne province ecclésiastique et l'ancienne région apostolique d'Île-de-France, qui étaient constituées par les mêmes diocèses.

Elle est constituée par :

Histoire[modifier | modifier le code]

La province ecclésiastique de Paris a été créée en 1622 quand le diocèse de Paris, autrefois suffragant de Sens, a été érigé en archevêché. La nouvelle province a alors été créée par démembrement de la Province ecclésiastique de Sens, dont ont été retranchés les diocèses de Chartres, de Meaux, d'Orléans et de Paris. En 1697, le diocèse de Blois est créé et forme le cinquième diocèse de la province.

Chef-lieu d'un arrondissement ecclésiastique au moment de la Constitution civile du clergé, Paris reste un siège métropolitain pendant la Révolution française.

Avec le concordat de 1801, Paris se trouve à la tête d'une vaste province de neuf diocèses : Amiens, Arras, Cambrai, Meaux, Orléans, Paris, Soissons, Troyes et Versailles.

La réforme de 1822 réduit la taille de la province en rétablissant le siège métropolitain de Reims. À partir de 1822, la province comprend les diocèses de Blois, Chartres, Meaux, Orléans, Paris et Versailles.

À la suite de la nouvelle organisation de l'Île-de-France en 1964, il est finalement décidé en 1966 de faire coïncider les limites de la province avec celles de la région parisienne : la province acquiert alors sa forme actuelle tandis que des évêchés sont créés dans chacun des nouveaux départements.

Lors de la réforme des circonscriptions catholiques en 2002, la nouvelle province de Paris prend la suite de l'ancienne province ecclésiastique ainsi que de la région apostolique Île-de-France.

Fondée en 1931 par le cardinal Verdier, l'Œuvre des Chantiers du Cardinal promouvant la construction et l'entretien des églises de Paris est entendue à partir du 1er janvier 2012 à l'ensemble de la province ecclésiastique.

En juillet 2014, les évêques de la province signent une déclaration commune sur un appel au calme, et appeler les catholiques et citoyens à « au respect mutuel, au dialogue, à la rencontre ». Cette déclaration fait suite aux nombreuses attaques antisémites en France en parallèle du conflit israélo-palestinien[1].

Visites ad limina[modifier | modifier le code]

Visite du 16 novembre 2012[modifier | modifier le code]

Cette visite s'est faite sous le pontificat du pape Benoît XVI, étaient présents[2] :


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Notice sur catholic-hierarchy.org

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cardinal André Vingt-Trois, Eric Aumonier, Michel Aupetit, Pascal Delannoy, Michel Dubost, Stanislas Lalanne, Jean-Yves Nahmias, Luc Ravel, Michel Santier, « Les évêques d'Ile de France appellent au calme », sur news.va,‎ 21 juillet 2014 (consulté le 30 août 2014)
  2. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Le udienze », sur press.vatican.va,‎ 16 novembre 2012 (consulté le 9 septembre 2014)