Hervé Gaschignard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaschignard.

Hervé Gaschignard
Image illustrative de l’article Hervé Gaschignard
Mgr Hervé Gaschignard en 2012
Biographie
Naissance (60 ans)
Saint-Nazaire (France)
Ordination sacerdotale par
Mgr Émile Marcus
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Robert Le Gall
Dernier titre ou fonction Évêque émérite d'Aire et Dax
Évêque d'Aire et Dax
Évêque titulaire de Bisuldino
Évêque auxiliaire de Toulouse

Blason
« Venez, adorons-le »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Hervé Gaschignard, né le à Saint-Nazaire en Loire-Atlantique, est un évêque catholique français, évêque émérite d'Aire et Dax depuis avril 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après avoir été élève à Saint-François-Xavier de Vannes, Hervé Gaschignard poursuit des études commerciales en intégrant, après une année de préparation HEC, l'École supérieure de commerce de Nantes (ESC Nantes) dont il obtient le diplôme en 1982.

Il est chef de troupe à l'AGSE, mouvement dont il deviendra par la suite conseiller religieux.

Après avoir suivi son premier cycle au séminaire d'Angers de 1983 à 1985, il poursuit sa formation au séminaire français de Rome de 1985 à 1990, obtenant une licence de théologie dogmatique à l'Université grégorienne de Rome. Il est ordonné prêtre le pour le diocèse de Nantes.

Dix ans plus tard (2000-2001), il complète sa formation à l'Institut de formation des éducateurs du clergé (IFEC).

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

De 1990 à 1995, il est vicaire à la paroisse Saint-Pierre d'Ancenis et de Saint-Géréon. Il devient ensuite directeur au séminaire interdiocésain de Nantes et professeur de théologie dogmatique de 1995 à 1999 avant de devenir adjoint du supérieur de ce même séminaire de 1999 à 2006. Pendant cette période il participe également à la formation permanente des laïcs et des diacres permanents.

En parallèle, il est délégué épiscopal du diocèse de Nantes pour l'Unité des Chrétiens et pour les relations avec le judaïsme en 1997 et délégué régional pour l'Unité des Chrétiens en 1998.

En 2006-2007, il retrouve un ministère paroissial comme curé de la paroisse Notre-Dame-la-Blanche de Guérande.

Benoît XVI le nomme évêque auxiliaire de Toulouse le pour seconder l'archevêque, Mgr Robert Le Gall. Les deux hommes se connaissent bien. En effet, Hervé Gaschignard fréquentait régulièrement l'abbaye Sainte-Anne de Kergonan quand Mgr Le Gall en était le père abbé[1].

Il est consacré le par l'archevêque de Toulouse, Mgr Robert Le Gall assisté de son prédécesseur, Mgr Émile Marcus, et de Mgr Georges Soubrier, évêque de Nantes.

Le , il est nommé évêque d'Aire et Dax en remplacement de Mgr Philippe Breton qui se retire pour limite d'âge.

Démission[modifier | modifier le code]

Le , Mgr Gaschignard annonce dans un bref communiqué, que, « en raison d’une fatigue liée à diverses causes, [il a] besoin de repos pour quelque temps hors du diocèse »[2]. Le 6 avril suivant, le pape François accepte sa démission, en raison de « rumeurs (qui) persistaient sur des attitudes pastorales inappropriées de l’évêque », d'après le communiqué de la CEF publié à cette occasion[3],[4], envers des jeunes selon les familles l'ayant mis en cause [5]. Le 29 juin suivant, l'enquête est classée sans suite[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un deuxième évêque au diocèse, La Dépêche du Midi, .
  2. L’évêque des Landes se met en vacances du diocèse pour une durée indéterminée, Sud Ouest, 31 mars 2017.
  3. « Démission de Mgr Hervé Gaschignard, évêque d’Aire et Dax », eglise.catholique.fr, 6 avril 2017.
  4. Céline Hoyeau et Nicolas Senèze, « Le pape accepte la démission de Mgr Gaschignard, évêque de Dax », La Croix, 6 avril 2017.
  5. « Mis en cause par des familles, l’évêque des Landes poussé à la démission », sur SudOuest.fr (consulté le 6 avril 2017).
  6. « « Attitudes inappropriées » : l’enquête sur Mgr Gaschignard classée sans suite », La Croix,‎ , p. 1 (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 29 juin 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]