Roland Minnerath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Roland Minnerath
Biographie
Naissance (75 ans)
Sarreguemines (Moselle)
Ordination sacerdotale
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale par Mgr Michel Coloni
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite de Dijon
Archevêque de Dijon

Blason
« Maior autem caritas »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Roland Minnerath, né le à Sarreguemines en Moselle, est un prélat catholique français, archevêque de Dijon de 2004 à 2022[1].

Études[modifier | modifier le code]

Après des études à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où il a obtenu une maîtrise d'histoire, il a poursuivi son cursus à l'université Paris-Dauphine (Paris IX) où il a obtenu un doctorat d'État en sciences de gestion.

Entré au séminaire, il a suivi des études de théologie et de droit canon à la faculté de théologie catholique de Strasbourg et à l'université pontificale grégorienne à Rome. Il a ainsi obtenu un deuxième doctorat d'État en théologie catholique et un troisième doctorat en droit canonique.
Il est par ailleurs diplômé de l'École pratique des hautes études.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre le pour l'archidiocèse de Strasbourg, il a été rapidement mis à disposition de la Secrétairerie d'État. Il a ainsi été secrétaire puis auditeur à la nonciature de Brasilia (Brésil) et de Bonn (Allemagne) de 1980 à 1985. Il est ensuite devenu fonctionnaire au Conseil pour les affaires publiques de l'Église au Vatican de 1985 à 1988.

Revenu dans le diocèse de Strasbourg en 1989, il a enseigné l'histoire de l'Église ancienne et médiévale à la Faculté de théologie catholique de Strasbourg et les relations Église-États à l'Institut de droit canonique.

Nommé archevêque de Dijon le , il a été consacré à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon le de la même année.

Au sein de la Conférence des évêques de France, il est membre de la Commission doctrinale. Le , il a été réélu dans cette commission pour un mandat de trois ans[2], avant d'être élu en 2011 Président du Conseil pour les questions canoniques[3] jusqu'en 2017.

Pour le Saint-Siège, il a été secrétaire spécial du synode des évêques d' et a été membre de la Commission théologique internationale.

Il a été Grand Prieur de la Lieutenance de France de l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem de 2012 (nommé à cette fonction par Son Éminence le cardinal Edwin O'Brien, Grand-Maître de l'Ordre) à 2016.

Le il est nommé membre de la Congrégation pour la doctrine de la foi par le pape François[4].

En juin 2021, la mutation annoncée de l’un des prêtres de la Fraternité Saint-Pierre pousse le diocèse de Dijon à assurer la célébration du ministère auprès du groupe de fidèles attachés au Missel dit de Saint Pie V[5]. Le 17 juin, devant l'incompréhension des fidèles attachés à cette forme de célébration, le diocèse précise, dans un second communiqué[6], les raisons de cette décision : « Il avait été convenu que le prêtre de la Fraternité devrait aussi célébrer de temps en temps avec les autres prêtres pour qu’il n’y ait pas séparation étanche entre les deux rites. (...) Depuis [2016] les abbés nommés par la Fraternité se refusent à ce geste de communion sacerdotale et sacramentelle. ». Le diocèse conclut ce communiqué : « La messe selon le rite ancien sera assurée et les services de catéchèse, aumônerie, patronage, préparation aux sacrements seront proposés par les paroisses, en particulier celles proches de Fontaine-lès-Dijon et de Dijon-Saint Bernard. » Sur cette question de la concélébration, la fraternité Saint Pierre explique, dans un communiqué : « Chaque fois qu’un prêtre a été proposé pour exercer son ministère dans le diocèse, Mgr Minnerath l’a préalablement rencontré et a abordé avec lui la question de la concélébration. En acceptant dans son diocèse un prêtre de la FSSP, l’archevêque connaissait et acceptait donc la position de ce prêtre quant à la concélébration. »[7]

Le 11 février 2022, le pape François nomme Mgr Antoine Hérouard pour lui succéder comme archevêque de Dijon[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roland Minnerath, Quel sens la vie ?, Paris, les Éditions du Cerf, 2009, 148 p.
  • Roland Minnerath, L’Église catholique face aux États. Deux siècles de pratique concordataire 1801-2010, cerf, Paris, 2012, 650 p.
  • Roland Minnerath, Aux Bourguignons qui croient au Ciel et à ceux qui n'y croient pas, Dijon, Éditions de Bourgogne, 2005, 122 p.
  • Roland Minnerath, Pour une éthique sociale universelle, la proposition catholique, Paris, les Éditions du Cerf, 2004, 173 p.
  • Paul Christophe (introd.), Claude Dagens (préf.), Roland Minnerath (postf.), Le "Syllabus" de Pie IX, Paris, les Éditions du Cerf, 2000, 106 p.
  • Roland Minnerath, L'Église et les États concordataires 1846-1981 la souveraineté spirituelle, Paris, Éditions du Cerf, 1983, 510 p.
  • Roland Minnerath, Religion, l'heure de vérité, Artège, 2016 (ISBN 978-2-3604-0598-5)
  • Roland Minnerath, Quel avenir pour la confirmation ?, Artège, 2016 (ISBN 978-2-3604-0138-3)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Mgr Antoine Hérouard, nouvel archevêque de Dijon », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  2. Bernard Podvin, « Elections au cours de l’assemblée et nomination d’un porte-parole », sur eglise.catholique.fr, (consulté le )
  3. Communiqué sur le site des évêques français
  4. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va, (consulté le )
  5. « À propos de la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre – Dijon », sur Diocèse de Dijon, (consulté le )
  6. « Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre - Dijon : pour remettre les choses en perspective... », sur Diocèse de Dijon, (consulté le )
  7. fsspDF, « À propos de l’éviction de la Fraternité Saint-Pierre du diocèse de Dijon », sur FSSP - District de France, (consulté le )
  8. Journal officiel de la République française, « Décret du 31 décembre 2006 portant promotion et nomination », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le ), p. 8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :