Jean-Marc Aveline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Marc Aveline
Image illustrative de l’article Jean-Marc Aveline
Jean-Marc Aveline en 2021.
Biographie
Nom de naissance Jean-Marc Noël Aveline
Naissance (63 ans)
Sidi Bel Abbès (Algérie française)
Ordination sacerdotale
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal

par le pape François
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de Santa Maria ai Monti
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale par Georges Pontier
Dernier titre ou fonction Archevêque de Marseille
Archevêque de Marseille
Depuis le
Évêque auxiliaire de Marseille
Évêque titulaire de Simidicca

Blason
"Que tout se passe pour moi selon ta Parole"
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Marc Aveline, né le à Sidi Bel Abbès, en Algérie, est un prélat catholique français, évêque auxiliaire de Marseille entre 2013 et 2019, archevêque de Marseille depuis le et cardinal depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Aveline effectue sa scolarité à Marseille. Il obtient un bac C en 1975. Il effectue ensuite deux années de classes préparatoires aux grandes écoles au lycée Thiers[1] avant finalement d'intégrer le séminaire inter-diocésain d'Avignon en 1977. Il y reste jusqu'en 1979. Il rejoint ensuite le séminaire des Carmes de Paris pour suivre le cycle de théologie à l'Institut catholique de Paris tout en poursuivant des études de philosophie à la Sorbonne.

Il obtient le diplôme de grec et d'hébreu bibliques en 1981 puis le baccalauréat de théologie l'année suivante.

Ministères[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre le pour l'archidiocèse de Marseille. Il poursuit ses études pour obtenir en 1985 une double licence de théologie et de philosophie puis en 1986 une maîtrise en théologie. En 2000, il obtient un doctorat en théologie en défendant une thèse intitulée Pour une théologie christologique des religions, Tillich en débat avec Troettsch.

Après l'obtention de sa maîtrise, il exerce différents ministères principalement dans le domaine de la formation. Il est ainsi professeur de théologie dogmatique et directeur des études au séminaire interdiocésain de Marseille de 1986 à 1991, responsable du service diocésain des vocations et délégué diocésain pour les séminaristes de 1991 à 1996.

En 1992, il fonde l'Institut de science et théologie des religions (ISTR) de Marseille dont il assure la direction jusqu'en 2002. À partir de 1995, il est directeur de l’Institut Saint-Jean, qui deviendra en 1998, Institut catholique de la Méditerranée[2], pôle associé à l’université catholique de Lyon où il enseigne également de 1998 à 2007.

En 1996, il est nommé vicaire épiscopal pour la formation permanente et la recherche universitaire et en 2007 vicaire général de l'archidiocèse de Marseille.

Depuis 2008, il est également consulteur du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux[3].

Épiscopat[modifier | modifier le code]

Le , il est nommé évêque titulaire de Simidicca et évêque auxiliaire de Marseille par le pape François. Il reçoit l'ordination épiscopale le en la cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille[4],[5] des mains de Georges Pontier, archevêque de Marseille assistés des cardinaux Bernard Panafieu et Roger Etchegaray, tous deux archevêques émérites de Marseille[6].

Le , il est nommé archevêque métropolitain de Marseille par le pape François. Il est installé le [7].

Le 29 mai 2022, il est cité dans la liste des 21 cardinaux[8] qui seront créés par le pape François lors du consistoire du 27 août 2022[9]. Jean-Marc Aveline devient à cette occasion le cinquième cardinal électeur français[10] et reçoit le titre de cardinal-prêtre de Santa Maria ai Monti[11]. Le pape le nomme par ailleurs membre de la congrégation pour les évêques en juillet 2022[12].

Vision et idées[modifier | modifier le code]

Selon le magazine Slate, il est proche de la ligne du pape François, pour un « christianisme d'ouverture »[13]. Il est partisan d'une politique de tolérance au sujet des migrants, et a demandé la tenue d'un synode sur la Méditerranée[14] au pape François[15].

Distinction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’évêque auxiliaire : Mgr Jean-Marc Aveline », sur marseille.catholique.fr (consulté le )
  2. Institut catholique de la Méditerranée (ICM).
  3. Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux.
  4. Mgr Aveline nommé évêque auxiliaire de Marseille, sur le site des évêques de France, 19 décembre 2013
  5. Marc Civallero, « Marseille : ordination épiscopale de monseigneur Jean-Marc Aveline », sur provence-alpes.france3.fr, (consulté le )
  6. « Ordination épiscopale de Mgr Jean-Marc Aveline à Marseille », La Provence,
  7. « Monseigneur Aveline, un nouvel évêque pour Marseille » (consulté le )
  8. Seuls 20 cardinaux seront finalement créés, Lucas Van Looy ayant décliné.
  9. « Mgr Aveline, archevêque de Marseille, nommé cardinal par le pape François », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  10. L’archevêque Jean-Marc Aveline sera nommé cardinal (20 Minutes)
  11. (en) Vatican press, « AVELINE Card. Jean-Marc », sur press.vatican.va (consulté le )
  12. Loup Besmond de Senneville, « Pour la première fois, trois femmes, dont une Française, nommées au dicastère pour les évêques », sur la-croix.com, La Croix, (consulté le ).
  13. Qui est Mgr Aveline, le nouveau cardinal français ?.
  14. Mgr Aveline: la Méditerranée a une responsabilité synodale.
  15. Gino Hoel, « Jean-Marc Aveline nommé cardinal: le message du pape François à l'extrême droite », sur Slate.fr, (consulté le )
  16. Sarah Boumghar, « Martine Vassal et Mgr Aveline, archevêque de Marseille, décorés de la Légion d'honneur », sur https://www.bfmtv.com
  17. « Décret du 19 mai 2018 portant promotion et nomination », Journal officiel de la République française, no 115,‎ (ISSN 0242-6773, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]