Journées mondiales de la jeunesse 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article concerne un événement en cours.

Ces informations peuvent manquer de recul, ne pas prendre en compte des développements récents ou changer à mesure que l’événement progresse. Le titre lui-même peut être provisoire. N’hésitez pas à l’améliorer en veillant à citer vos sources.
 

image illustrant Cracovie image illustrant le catholicisme
Cet article est une ébauche concernant Cracovie et le catholicisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Journées mondiales de la jeunesse 2016
Image illustrative de l'article Journées mondiales de la jeunesse 2016
Logo des JMJ 2016
Pape présent Pape François
Année 2016
Début 25 juillet
Fin 1er août
Ville Cracovie
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Thème Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.
Hymne Błogosławieni miłosierni[1] (Heureux les miséricordieux)
Lien Site officiel
Précédent Journées mondiales de la jeunesse 2013
Journées mondiales de la jeunesse

Les Journées mondiales de la jeunesse 2016 constituent la 31e édition des Journées mondiales de la jeunesse. Elles sont organisées par l’Église catholique polonaise et se déroulent du 25 juillet au 1er août 2016 à Cracovie[2].

Cette édition des JMJ est placée sous le patronage de l'ancien pape Jean-Paul II[3] qui fut l'archevêque de Cracovie avant de devenir pape le 16 octobre 1978.

Le thème choisi pour cet événement est la Miséricorde[4]: « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5,7).

Le site officiel de cet événement a été mis en ligne le jour même de l'annonce de la ville hôte des 31e Journées mondiales de la jeunesse, le 28 juillet 2013[5].

2 millions de jeunes sont attendus à Cracovie pour les JMJ 2016, dont 35 000 français.[6]

Annonce[modifier | modifier le code]

Pélerins polonais lors des JMJ 2013.

Traditionnellement, le pape clôt chaque JMJ en annonçant le lieu où se tiendront les suivantes. En 2013, à la fin de la messe de clôture des 28e Journées mondiales de la jeunesse, le pape François donne rendez-vous à Cracovie en 2016 aux 3,7 millions de jeunes présents sur la plage de Copacabana, (Rio de Janeiro) en disant : « Chers jeunes, pour les prochaines Journées mondiales de la jeunesse, nous nous donnons rendez-vous en 2016, à Cracovie, en Pologne »[7].

Thème de la miséricorde[modifier | modifier le code]

La Miséricorde est le thème choisi par le Pape François pour l'édition 2016 des JMJ. Il inscrit ces journées mondiales de la jeunesse dans une Année Sainte extraordinaire, un Jubilé de la Miséricorde, qui s’est ouvert le 8 décembre 2015[8]. Le pape François donnait déjà une place importante à la miséricorde divine lorsqu'il était évêque puis cardinal, mais cette attention particulière est d'autant plus portée au public depuis son élection en 2013. Entre autres exemples, on retrouve notamment sa devise "Miserando atque eligendo"[9] qui n'a pas de traduction littérale car elle est sortie du contexte d'une phrase, mais qui pourrait être traduite "Il prend pitié et le choisit".

En choisissant le thème de la miséricorde[10], le Pape fait suite aux thèmes des 29e et 30e Journées mondiales de la jeunesse (respectivement en 2014 et 2015). Les trois thèmes successifs avaient été choisis en 2013, à savoir "Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux" (Mt 5,3) pour 2014, "Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu" (Mt 5,8) pour 2015 et "Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde" (Mt 5,7) pour 2016 [11].

L'hymne choisi par le Comité d'organisation local et le Conseil pontifical pour les laïcs a été composé par Jakub Blycharz, juriste de profession, et compositeur de chants liturgiques[12]. Il s'intitule Błogosławieni miłosierni, c'est-à-dire "Bienheureux les miséricordieux" et a été présenté officiellement et publiquement lors de la procession des Rois mages, le jour de l'Épiphanie le à Cracovie[13].

Ville hôte[modifier | modifier le code]

Le lien se fait également à plusieurs abords entre la divine miséricorde et la Pologne, et plus particulièrement Cracovie. C'est dans cette ville qu'est enterrée et vénérée sainte Faustine Kowalska, à qui Jésus-Christ est apparu à plusieurs reprises entre 1931 et 1938. À la suite des révélations qu'elle accueillit dans ces occasions, elle demanda l'institution d'une dévotion particulière, le chapelet de la Divine Miséricorde. La ville de Cracovie accueille ainsi le sanctuaire de la Miséricorde Divine où sainte Faustine fut religieuse et où elle est enterrée[14]. Le 30 avril 2000, celle-ci a été canonisée par le pape Jean-Paul II, lui-même polonais, ancien archevêque de Cracovie et par ailleurs créateur des Journées mondiales de la jeunesse en 1983.

Engouement à la suite de l'annonce de l'événement[modifier | modifier le code]

Les jeunes Polonais ont immédiatement exprimé leur joie et remercié le pape François[15]. Ceux qui n'étaient pas partis aux 28e Journées mondiales de la jeunesse ont vécu cela en communion, sur place, dans plusieurs localités de Pologne comme Cracovie ou Katowice, et aussi en France[15].

La réaction du cardinal Stanisław Dziwisz, archevêque de Cracovie a été la suivante :

« Nous avons attendu longtemps ce moment-là. Il y a un immense enthousiasme non seulement parmi la jeunesse polonaise, mais parmi tous les jeunes présents ici à Rio. Je suis sûr qu'en ce moment à Cracovie la joie est irrépressible, parce que tous ont ressenti le désir d'être touchés encore plus profondément par l'amour du Christ. C'est un don pour l’Église et une louange au Christ. Cette décision est une expression de gratitude envers Dieu pour la canonisation prochaine de Jean-Paul II. C'est un acte qui se place dans la continuité de la grande œuvre de Jean-Paul II : un patrimoine que nous devons continuer à poursuivre[15]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]