Maurice Gardès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Gardès
Biographie
Nom de naissance Maurice Marcel Gardès
Naissance (72 ans)
à Lyon (France)
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Émile Marcus
Dernier titre ou fonction Archevêque d'Auch, Condom, Lectoure et Lombez
Archevêque d'Auch
Depuis le

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Maurice Gardès, né le à Lyon, est un évêque catholique français, archevêque d'Auch, Condom, Lectoure et Lombez depuis 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il passe son enfance à Sathonay-Camp, fait ses études secondaires au lycée de Bourg-en-Bresse (Ain) puis au lycée du Parc à Lyon (1956-1965).

Après des études en physique fondamentale à l'Université de Grenoble, où il obtient une licence en sciences physiques, Maurice Gardès suit sa formation en philosophie et théologie au séminaire Saint-Irénée de Francheville puis au séminaire universitaire de Lyon. Il obtient une maîtrise de théologie à l'Institut catholique de Lyon en 1975.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre le 22 juin 1975 pour l'archidiocèse de Lyon, il exerce son ministère sacerdotal dans plusieurs paroisses de Lyon.

Il est enseignant en christologie et en ecclésiologie à l'Institut catholique de Lyon de 1984 à 1995.

Sur le plan diocésain, il est vicaire épiscopal chargé de la pastorale des vocations de 1986 à 1995 avant de devenir vicaire général et archidiacre du Roannais de 1995 à 2002, puis de nouveau vicaire épiscopal restant archidiacre du Roannais de 2002 à 2004.

Nommé archevêque d'Auch par Jean-Paul II le 21 décembre 2004, il est consacré évêque le 6 février 2005 par Mgr Émile Marcus, archevêque de Toulouse, assisté par Mgr Maurice Fréchard, archevêque émérite d'Auch, archevêque-recteur du Sacré-Cœur de Montmartre et le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, Primat des Gaules.

Il s'est fortement impliqué dans l'œcuménisme et le dialogue interreligieux, comme délégué régional pour les relations avec le judaïsme pendant 20 ans (1984-2004), délégué diocésain pour l'œcuménisme de 2002 et 2004 et maintenant, au sein de la Conférence des évêques de France, comme Président du Conseil pour l'unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme. Le 8 novembre 2008, il a été réélu président de ce conseil pour un mandat de trois ans[1].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Église orthodoxe de Russie[modifier | modifier le code]

En mai 2007, Mgr Gardès s'est rendu en Russie. Il y a été en particulier reçu par le patriarche Alexis II, patriarche de Moscou et de toute la Russie, participant ainsi au renforcement du dialogue entre l'Église orthodoxe de Russie et l'Église catholique de France[2].

Cette visite a précédé la visite historique du patriarche Alexis II en France en octobre 2007, première visite d'un patriarche de Moscou hors de Russie à l'invitation d'une Église catholique[3],[4].

Œcuménisme[modifier | modifier le code]

En septembre 2007, il a présidé la délégation française au troisième rassemblement œcuménique européen qui a regroupé 3000 personnes à Sibiu en Roumanie[5].

Dialogue avec le judaïsme[modifier | modifier le code]

Pour continuer et développer les relations avec le judaïsme, il a organisé en association avec le Congrès Juif Européen une importante rencontre le 11 décembre 2007 à l'Hôtel de Ville de Paris sur le thème : "Dix ans après la Déclaration des évêque de France à Drancy, quel dialogue pour l'avenir"[6]. Dans la déclaration de Drancy, les évêques de France reconnaissaient les insuffisances de l'Église de France pendant la seconde guerre mondiale face au drame de la Shoah.

Il a également participé aux trois rencontres historiques à New York entre une délégation des évêques de France et le Congrès juif mondial[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche sur le site de l'épiscopat français
  • (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org