Gérard Defois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gérard Defois
Biographie
Nom de naissance Gérard Denis Auguste Defois
Naissance (86 ans)
Nueil-sur-Layon (France)
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Albert Decourtray
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite de Lille
Archevêque-évêque de Lille
Précédent Jean Vilnet Laurent Ulrich Suivant
Archevêque de Reims
Précédent Jean Balland Thierry Jordan Suivant
Archevêque de Sens-Auxerre
Précédent Eugène-Marie Ernoult Georges Gilson Suivant

« Veritate et caritate »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Gérard Defois, né le à Nueil-sur-Layon, en Maine-et-Loire (France), est un prêtre catholique français du diocèse d'Angers, archevêque de Sens-Auxerre puis de Reims et finalement de Lille (Nord - arrondissements de Lille et Dunkerque) qu'il quitte en 2008. Conférencier à Notre-Dame de Paris durant quelques années il est également écrivain spirituel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Gérard Denis Auguste Defois entre au grand séminaire d'Angers, avant de poursuivre ses études à Paris où il est diplômé de l'École pratique des hautes études et où il obtient un doctorat en théologie à l'Institut catholique de Paris. Il complète sa formation par le diplôme de l'Institut supérieur de pastorale catéchétique.

Il est ordonné prêtre le 11 octobre 1956 pour le diocèse d'Angers.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Après des premiers ministères en paroisse comme vicaire à la paroisse Saint-Laud d'Angers et auprès des jeunes comme aumônier de lycée à Cholet, il devient directeur diocésain de l'enseignement religieux de 1965 à 1967 avant d'être nommé à Paris de 1968 à 1973 comme directeur adjoint de l'Institut supérieur de pastorale catéchétique. Il part ensuite en Côte d'Ivoire où il est professeur de théologie pastorale et de sociologie, à l'Institut supérieur de culture religieuse d'Abidjan de 1971 à 1976.

En 1973, il accède à des responsabilités à l'échelle nationale, comme secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France, chargé des questions pastorales, puis secrétaire général de 1977 à 1983.

Il assume ensuite plusieurs responsabilités universitaires, comme maître de conférences à l'Institut catholique de Paris en 1984, puis comme recteur de l'Université catholique de Lyon de 1984 à 1990.

Nommé archevêque coadjuteur du diocèse de Sens le 26 juillet 1990, il est consacré le 6 octobre suivant par le cardinal Albert Decourtray et devient archevêque titulaire le 21 décembre de la même année.

Il est réélu membre du bureau d'études doctrinales de la conférence des évêques de France en 1993[1].

Le 4 septembre 1995, il reçoit la charge du diocèse de Reims où il accueille le pape Jean-Paul II, le dimanche , à Reims, à l'occasion du XVe centenaire du baptême de Clovis. Il succédait ainsi à Mgr Jean Balland lui-même nommé archevêque de Lyon.

Le 2 juillet 1998, il est nommé archevêque-évêque du diocèse de Lille. Il succède ainsi à Mgr Jean Vilnet qui était le dernier évêque français en activité à avoir participé aux dernières sessions du Concile Vatican II. Le , le pape Benoît XVI accepte sa démission pour raison d'âge et nomme Mgr Laurent Ulrich pour lui succéder[2].

Au sein de la Conférence des évêques de France, il préside la commission de la catéchèse et du catéchuménat et il est membre de la commission des mouvements apostoliques et des associations de fidèles ainsi que du comité de la mission en monde ouvrier.

De plus, le , il est élu président pour un mandat de trois ans de « Justice et Paix Europe ». Lors de sa prise de fonction, il déclare : « Comme chrétiens, il nous revient de prendre le parti de l'espoir et de la dignité de l'homme ; il nous revient d'être des provocateurs à l'Espérance »[3].

Prise de positions[modifier | modifier le code]

Licenciements[modifier | modifier le code]

En 2001, il réagit suite aux vagues de licenciements qui se succèdent depuis quelques années dans le Nord, que ce soit par le groupe Danone, par Levi's ou Selnor. Il s'inquiète de voir les intérêts financiers prendre le dessus par rapport aux drames individuels que vivent les personnes[4].

Politique[modifier | modifier le code]

Avant les élections législatives de 1997, il rappelle que la politique est l'affaire de tous : « Dieu a confié la terre à toute l’humanité. Il nous charge de l’humaniser »[5]. Décorations: Officier de la Légion d'honneur; Commandeur de l'Ordre National du Mérite

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Mgr Gérard Defois est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur la vie de l'Église en France, et de réflexion sur l'éthique chrétienne dans le monde moderne :

  • Le Sacrement de réconciliation, T. I et II, en collaboration, Mame, 1969 et 1970.
  • Le pouvoir dans l’Église, Cerf, 1973, traduit en espagnol.
  • Vulnérable et passionnante Église, Cerf, 1977.
  • Prendre parti pour l’homme, Centurion, 1977.
  • Jonas ou l’insurrection de Dieu, Cana, 1979.
  • L’Église en France, Mame, 1981.
  • L’Occident en mal d’espoir, Fayard, 1982, couronné par l’Académie française.
  • L’Europe et ses valeurs, une question pour l’Église, Centurion, 1983.
  • L’Église devant la menace nucléaire, Desclée, 1983.
  • Vivre chrétien, la morale, Le Livre de Paris, 1984.
  • Les chrétiens dans la société, Desclée, 1986, traduit en italien.
  • Pour une éthique de la Culture, Centurion, 1988.
  • Jean-Paul II, pèlerin de Dieu sur les chemins des hommes, conférence de carême, Centurion, 1989.
  • Libres en vérité, conférence de carême, Centurion, 1990.
  • L’enfant, promesse de Dieu, conférence de carême, Centurion, 1991.
  • Lettres à un jeune chrétien, Balland, 1994.
  • Avec Amour et Vérité, Nouvelle Cité, 1995.
  • Le second souffle de Vatican II, Desclée, 1996. Traduit en espagnol.
  • Les médias et l’Église, en collaboration avec Henri Tincq, CFPJ, 1997.
  • La rosée de l’aurore ou le signe de Jonas, Presse de la Renaissance, 2000.
  • Les mélanges offerts à Mgr Defois, Chemin d’espérances, 2001.
  • L’évêque et le sociologue. Croire à l'aube du XXIe siècle, Gérard Defois et Patrick Michel, entretiens avec Michel Cool, Éditions de l'Atelier, 2004.
  • Chrétiens, que faisons-nous de Dieu ?, Cana, 2006.
  • Chrétien avec vous, prêtre pour vous, en collaboration avec Yohan Picquart, Saint Léger, 2015.
  • Ce concile qui a tant à nous dire, éditions du Cerf, 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]