Christian Bonnet (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christian Bonnet et Bonnet.
Christian Bonnet
Image illustrative de l'article Christian Bonnet (homme politique)
Fonctions
Sénateur du Morbihan
Élection
Député de la 2e circonscription du Morbihan
Élection
Législature VIIe
Prédécesseur Aimé Kergueris
Successeur Aimé Kergueris
Ministre de l'Intérieur
Gouvernement Raymond Barre (2) et (3)
Prédécesseur Michel Poniatowski
Successeur Gaston Defferre
Ministre de l'Agriculture
Gouvernement Jacques Chirac (1) et Raymond Barre (1)
Prédécesseur Raymond Marcellin
Successeur Pierre Méhaignerie
Secrétaire d'État au Logement
Gouvernement Pierre Messmer (1), (2) et (3)
Prédécesseur Robert-André Vivien
Successeur Jacques Barrot
Maire de Carnac
Successeur Olivier Buquen
Conseiller général du canton de Belle-Île
Prédécesseur M. Hardouin
Successeur Yves Brien
Député de la 2e circonscription du Morbihan
(sous la Cinquième République)
Élection
Réélection

Législature Ire, IIe, IIIe et IVe
Successeur Yvonne Stéphan
Député du Morbihan
(sous la Quatrième République)
Élection
Législature IIIe
Biographie
Date de naissance (96 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Parti politique MRP (1956 - 1958)
RPCD (1958 - 1962)
CD (1962 - 1967)
RI (1967 - 1978)
UDF (1978 - 1983)
RI (1983 - 2001)
Père Pierre Bonnet
Mère Suzanne Delebecque
Diplômé de École libre des sciences politiques

Christian Bonnet, né le à Paris, est un homme politique français.

Famille/Origine[modifier | modifier le code]

Christian Bonnet est le fils aîné de Pierre Bonnet (né en 1884) et de Suzanne Delebecque. Il a deux frères puînés : Didier et Jean-Claude, ancien maire de Feux (Cher).

Son grand-père Charles Bonnet (Feux, 1850-1933) épouse Claire Vaillant de Guélis (1851-1912), en lien de parenté avec la famille de François Michel Le Tellier de Louvois, célèbre homme d'État et ministre de Louis XIV[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de l’École libre des sciences politiques et docteur en droit. Il a été membre du Mouvement républicain populaire, puis des Républicains indépendants, enfin de l’Union pour la démocratie française. Il est président de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations de 1971 à 1972.

Ministre de l'Intérieur[modifier | modifier le code]

Il est nommé Ministre de l'Intérieur le 30 mars 1977, à la suite de la démission de Michel Poniatowski, défait par Jacques Chirac aux municipales de Paris. Son action est notamment marquée par l'arrestation de Jacques Mesrine[2] et l'attentat de la rue Copernic[3].

Mandats électoraux nationaux[modifier | modifier le code]

  • Député du Morbihan de 1956 à 1972 puis de 1981 à 1983 ;
  • Sénateur du Morbihan de 1983 à 2001 ;
  • Secrétaire d’État au Logement du 6 juillet 1972 au 27 mai 1974 ;
  • Ministre de l’Agriculture du 28 mai 1974 au 30 mars 1977 ;
  • Ministre de l’Intérieur du 30 mars 1977 au 22 mai 1981.

Mandats électoraux locaux[modifier | modifier le code]

Caricature lors de l'émission Les Grosses Têtes[modifier | modifier le code]

Au-delà de ses activités électives et politiques, Christian Bonnet a été rendu célèbre et est encore connu grâce à une improvisation de l'émission culturelle et humoristique Les Grosses Têtes partant d'une question le concernant, impliquant Jean Dutourd, Jean Yanne et Jacques Martin, sous la houlette de Philippe Bouvard[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir "Histoire familiale des hommes politiques Français" - Archives § Culture, Paris 1997 - (ISBN 2-911665-12-0)
  2. « Christian Bonnet et Mesrine : « Aucun regret » », sur Ouest-France.fr (consulté le 19 avril 2016)
  3. Institut National de l’Audiovisuel – Ina.fr, « Terrorisme en France : L'attentat de la rue Copernic », sur Ina.fr, (consulté le 19 avril 2016)
  4. Intégralité du morceau de bravoure : http://www.youtube.com/watch?v=THWQhxXyDGU