Michel Debatisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Debatisse
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Député européen
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
Nationalité
Lieux de travail
Activité
Autres informations
Parti politique

Michel Debatisse est un syndicaliste agricole et homme politique français, né le , à Palladuc (Puy-de-Dôme) et mort le [1].

Dirigeant de la Jeunesse agricole chrétienne, il est considéré comme l'une des personnalités centrales du syndicalisme chrétien et paysan.

Il est marié à Thérèse Verdonck[2] et est le beau-frère de Lucien Douroux ancien directeur général de la Caisse Nationale de Crédit Agricole[3].


Carrière syndicale[modifier | modifier le code]

Michel Debatisse a exercé diverses responsabilités de direction au sein des organisations syndicales agricoles françaises :

Il a été secrétaire général de la Jeunesse agricole chrétienne (JAC), en 1956. De 1958 à 1963, il devient secrétaire général du Centre national des jeunes agriculteurs (CNJA). Enfin, il est secrétaire général entre 1966 et 1970, puis président, de 1971 à 1978, de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA).

Son action syndicale ne sera pas toujours bien perçue, en particulier lors des années de luttes des agriculteurs du Larzac. En déclarant le 10 novembre 1971, "Les paysans du Larzac savent concilier l'intérêt particulier et l'intérêt général", il prend nettement partie en faveur de l'extension du Camp du Larzac, alors que les agriculteurs du Causse s'organisaient sur une base professionnelle et syndicale contre les expropriations[4].

De 1986 à 1995, il est président de la Sodiaal[5], coopérative détentrice des marques Yoplait et Candia[6].

Fonctions ministérielles[modifier | modifier le code]

Il a été secrétaire d’État aux Industries agricoles et alimentaires du gouvernement Raymond Barre (3), du 22 octobre 1979 au 13 mai 1981.

Mandats parlementaires[modifier | modifier le code]

Préféré au député sortant René Barnérias pour représenter la droite aux législatives de 1981 sur la cinquième circonscription du Puy-de-Dôme, il est battu par Maurice Adevah-Pœuf, maire de Thiers

Michel Debatisse a exercé plusieurs mandats de parlementaire européen comme membre du parti CDS, du 17 juillet 1979 au 24 octobre 1979, du 24 juillet 1984 au 24 juillet 1989 et du 6 avril 1992 au 18 juillet 1994[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article de La Vie.
  2. « Thérèse VERDONCK - Arbre généalogique Herman Couché - Geneanet », sur geneanet.org (consulté le 22 septembre 2016).
  3. « Odile VERDONCK - Arbre généalogique Herman Couché - Geneanet », sur geneanet.org (consulté le 22 septembre 2016).
  4. Michel Pichol et Michel Foucher, "Territoire à prendre, territoire à défendre : le Larzac", in Hérodote Revue de stratégies et de géographie sous la direction de Yves Lacoste, éditions La Découverte, F. Maspero, 1976, Paris
  5. Site de la Sodiaal, consulté le 22 avril 2013.
  6. Agriculture : mort de Michel Debatisse, consulté le 22 avril 2013.
  7. Michel Debatisse, consulté le 22 avril 2013.