Secours catholique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Secours Catholique

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association française reconnue d'utilité publique
Fondation
Fondation 8 septembre 1946
Fondateur Assemblée des Cardinaux et Archevêques de France
Identité
Siège Paris, France
Président Véronique Fayet
Affiliation internationale Caritas Internationalis
Site web www.secours-catholique.org

Le Secours catholique est une association à but non lucratif créée le 8 septembre 1946 par l'abbé Jean Rodhain[1]. Le Secours catholique est attentif aux problèmes de pauvreté et d'exclusion de tous les publics et cherche à promouvoir la justice sociale.

Reconnue d'utilité publique en 1962, l'association a été déclarée grande cause nationale en 1988. Elle établit aussi des rapports pour l'information du gouvernement, en matière sociale notamment. Elle constitue la branche française du réseau Caritas Internationalis.

L'association est présidée depuis le 19 juin 2014 par Véronique Fayet qui succède à François Soulage.

Organisation et missions[modifier | modifier le code]

Le Secours catholique est un service de l'Église catholique en France. Fidèle aux orientations initiales définies par Mgr Jean Rodhain, le Secours catholique prend son appui dans la doctrine sociale de l'Église pour venir en aide aux plus démunis "sans distinction de race, de religion ou de nationalité", dans le respect de la Charité chrétienne.

Le Secours catholique apporte une aide de proximité grâce à ses délégations diocésaines. L'association est aussi membre du réseau Caritas Internationalis (163 membres répartis en 7 zones géographiques : Amérique latine et Caraïbes, Amérique du Nord, Europe, Afrique, Moyen-Orient et Nord de l'Afrique, Asie et Océanie) et apporte sa contribution dans des situations d'urgence humanitaire, de crise politique ou sociale, de pauvreté ou de sous-développement. Ces actions sont menées avec les associations Caritas locales.

Depuis 1948, le Secours catholique a développé l'Accueil familial de vacances pour permettre aux enfants dont les familles sont touchées par la pauvreté et les restrictions, de « se refaire une santé ».

Chaque année au mois de mai, le Secours catholique mène une campagne internationale. En 2005, la campagne Femmes, actrices de paix s'est déroulée avec la présence de 25 femmes des cinq continents, célèbres pour leur action.

L'association compte aujourd'hui 79 délégations diocésaines, 3 900 équipes locales, et 65 200 bénévoles[2] et trois antennes la Cité Saint Pierre à Lourdes, la Maison d'Abraham à Jérusalem et le CEDRE spécialisé dans l'aide aux demandeurs d'asile. Elle est également partenaire d'associations qu'elle a fondées telles que l'Association des cités du secours catholique.

On parle beaucoup des Restos du cœur créés par Coluche, largement médiatisés, mais beaucoup ignorent que le Secours catholique propose également des repas. Ces repas ne sont distribués néanmoins qu'en guise de secours.

Pour promouvoir son action auprès du public et lui permettre de faire appel au don en confiance, l’association adhère au Comité de la Charte.

Le Secours catholique a créé, le 30 avril 2009, la Fondation Caritas France, reconnue d'utilité publique le 16 juin 2009[3].C’est une fondation abritante dont l’objet social est de lutter contre la pauvreté et l’exclusion en France et dans le monde, sans distinction de religion ou de race.

Associations sœurs[modifier | modifier le code]

Le Secours catholique a longtemps pensé son développement dans le cadre de micro projets via le soutien à des projets locaux originaux de luttes contre l'exclusion et la précarité. Ainsi, de nombreux établissements du secteur social sont-ils des émanations du Secours catholique.

Le Secours catholique a également créé des structures ad hoc pour des problématiques spécifiques avec :

  • Le centre d’entraide pour les demandeurs d'asile et les réfugiés (CEDRE) qui accueille près de 3000 demandeurs d’asile chaque année. Créée en 1989 pour aider les boat-people, la structure continue à s’occuper de tous les demandeurs d’asile d’Île-de-France.
  • Le réseau Tissons la solidarité qui embauche plus de 1000 personnes autour d'une activité basée sur le tissu. 10 000 tonnes de vêtements sont annuellement collectées, triés et reprisés dans les ateliers. Celles-ci alimentent ensuite les vestiaires et les boutiques solidaires du Secours Catholique, avec don ou revente à bas prix des vêtements de seconde main.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Attention, l'affirmation mérite d'être grandement nuancée. Cf. Luc Dubrulle, Mgr Rodhain et le Secours catholique, Une figure sociale de la charité, Paris, Desclée de Brouwer, coll. « Théologie à l’Université », 2008. L'article concernant la soutenance de la thèse en question est disponible sur ce lien
  2. Source Secours catholique
  3. Décret du 16 juin 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]