Charles Brune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brune.
Charles Brune
Defaut.svg
Fonction
Sénateur de la Quatrième République (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Charles François Ernest Brune est un homme politique français. Né le à Arbois (Jura), il est mort le à Paris. Sénateur radical, il fut ministre des PTT puis ministre de l’Intérieur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur vétérinaire, Charles Brune fait toute sa carrière au ministère de l'Agriculture. En 1938, il est inspecteur général des services vétérinaires. Conseiller municipal de Chartres depuis 1935, il se lie au préfet Jean Moulin.

Il est élu conseiller de la République du département d'Eure-et-Loir, puis sénateur de ce même département en 1946 et réélu en 1948. Il est président du groupe du Rassemblement des gauches républicaines (RGR) et de la Gauche démocratique de la Haute Assemblée en 1949-1950.

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Aux PTT, il s'attache à automatiser le réseau téléphonique. À l'Intérieur, il est confronté à l'affaire des pigeons au cours de laquelle le leader communiste Jacques Duclos est incarcéré pour atteinte à la sûreté de l'État, à la suite de la manifestation contre le général Ridgway qui avait fait un mort.

Décorations et hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]