Albert Viger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albert Viger
Figures contemporaines tirées de l’Album Mariani
Figures contemporaines tirées de l’Album Mariani
Fonctions
Ministre de l'Agriculture
Gouvernement gouvernements Ribot 2, Dupuy 1 et 2 et Casimir-Perier
Prédécesseur Jules Develle
Successeur Antoine Gadaud
Ministre de l'Agriculture
Gouvernement gouvernement Léon Bourgeois
Prédécesseur Antoine Gadaud
Successeur Jules Méline
Ministre de l'Agriculture
Gouvernement gouvernements Brisson 2, Dupuy 4 et 5
Prédécesseur Jules Méline
Successeur Jean Dupuy
Conseiller général du canton de Châteauneuf-sur-Loire
Prédécesseur Eugène Migneron
Successeur Henri Brinon
Maire de Châteauneuf-sur-Loire
? – ?
Biographie
Nom de naissance Marie Albert Viger
Date de naissance
Lieu de naissance Jargeau (Loiret), France
Date de décès
Lieu de décès Châteauneuf-sur-Loire (Loiret), France
Nationalité Français
Parti politique gauche modérée puis gauche radicale
Diplômé de Paris
Profession Médecin

Le docteur Albert Viger est un médecin et une personnalité politique française de la gauche radicale, né à Jargeau (Loiret) le et mort à Châteauneuf-sur-Loire (Loiret) le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un médecin, Albert Viger nait à Jargeau. Il devient à son tour docteur en médecine en 1867 à Paris[1],[2].

Il exerce sa profession à Châteauneuf-sur-Loire. Pendant la guerre franco-allemande de 1870, il est médecin dans l'armée de la Loire[2].

Albert Viger effectue sa carrière politique sous la troisième République. Il obtient un premier mandat en tant que maire de Châteauneuf-sur-Loire puis est élu conseiller général du canton de Châteauneuf-sur-Loire[2] en 1886.

Il se présente au élections législatives de 1885 sur la liste opportunistes du Loiret et devient député du Loiret. Il est réélu sous l'étiquette radical en 1889, 1893 et 1898 dans la deuxième circonscription législative d'Orléans. Il conserve un mandat de député jusqu'au . Il est élu sénateur du Loiret de 1900 à 1920[1],[2].

Il appartient à plusieurs gouvernements en qualité de Ministre de l'Agriculture :

Il préside la société nationale d'horticulture et est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1904[2].

Il préside la confédération nationale de la mutualité, de la coopération et du crédit agricoles de 1910 à 1926[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Albert Viger », sur Sycomore, base de données des députés de l'Assemblée nationale
  2. a, b, c, d et e Angelo Mariani, Figures contemporaines, tirées de l'album Mariani : soixante-dix-huit biographies, notices, autographes et portraits, gravés sur bois par A. Brauer, W. Lenders, P. Leyat, A. Prunaire et D. Quesnel, vol. 10, Paris, Librairie Henri Floury, (lire en ligne), p. 278-280

Voir aussi[modifier | modifier le code]