Olivier Buquen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier Buquen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Maire
Conseiller régional
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
Nationalité
Activité
Dirigeant d’entreprise, Homme politique
Autres informations
Distinction

Olivier Buquen, né à Rennes le , est un dirigeant d’entreprise et haut fonctionnaire français, ancien élu local. Il est actuellement directeur financier du groupe Chargeurs.

Études[modifier | modifier le code]

Olivier Buquen est diplômé de l’ESSEC (1985), de l’Institut d'études politiques de Paris (1986)[1] et de la Harvard Business School.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Olivier Buquen commence sa carrière comme responsable de la communication du groupe Bolloré de 1988 à 1990.

Il passe ensuite 12 ans dans le groupe Paribas puis BNP Paribas. De 1990 à 1999, il occupe la fonction de cadre de direction (à la direction financière puis au secrétariat général) de Paribas avant d’être nommé directeur de l’exploitation de BNP Paribas Lease Group Italia à Milan. Un poste qu’il occupe jusqu’en 2002[1].

Il poursuit sa carrière au sein du groupe Plastic Omnium. Tout d’abord directeur du développement du pôle collectivités du groupe Plastic Omnium jusqu’en 2004, il devient ensuite Directeur Général de la Compagnie Signature, une filiale de Plastic Omnium. En 2008, il est nommé Directeur du développement du groupe Plastic Omnium[2].

Il occupe ce poste jusqu’à sa nomination à la tête de la Délégation Interministérielle à l’Intelligence Économique (D2IE) en , poste qu'il occupe jusqu'en mai 2013. Ce poste avait été créé à l'occasion de sa nomination.

En tant que Délégué interministériel à l'intelligence économique rattaché à la Présidence de la République, il définissait l’action de l’État en matière d’intelligence économique et pilotait sa mise en œuvre. Son champ d’activité comprenait la veille stratégique[3], le soutien à la compétitivité et la sécurité économique des entreprises et des laboratoires de recherche.

Il dirigeait une équipe de 15 personnes et s’appuyait notamment sur les ressources des ministères suivants : Économie, Budget, Intérieur, Défense, Enseignement supérieur et recherche, Affaires étrangères et Environnement, Justice et Agriculture[4].

Tout en poursuivant sa mission à la tête de la Délégation Interministérielle à l'Intelligence Économique, Olivier Buquen a également été préfet chargé d'une mission de service public de février à décembre 2012[5].

En juin 2013, il est nommé contrôleur général économique et financier en Conseil des ministres. Dans ce cadre, il exerce notamment les fonctions de Commissaire adjoint du Gouvernement auprès de la Banque Publique d'Investissement (Bpifrance) et de Commissaire du Gouvernement auprès du Crédit Foncier.

En mai 2016, il est nommé directeur du développement international et membre du comité de direction du groupe Chargeurs.[6]En juin 2017, il est nommé directeur financier au sein du même groupe[7].

Olivier Buquen intervient régulièrement dans les médias, notamment sur les questions d’espionnage industriel[8], de protection des données industrielles et de secrets d’affaires[9].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Olivier Buquen a exercé, en parallèle, de nombreux mandats électifs en Bretagne, où il est né. Élu conseiller municipal de Carnac (56) dès 18 ans (en 1983), il le restera jusqu’en 2001. Il sera successivement adjoint au maire (1989-1996) et maire de Carnac (1996-1998)[10]. Il est maire honoraire de Carnac.

Olivier Buquen a également été conseiller régional de Bretagne (1998-2000) et président du Comité de Bassin d’Emploi du Pays d’Auray (1995-1997) et de la Mission Locale pour l’Emploi du Pays d’Auray (1995-1998).

Officier de réserve[modifier | modifier le code]

Depuis son service national (1986-1987), Olivier Buquen est officier de réserve dans la Marine nationale : successivement Enseigne de Vaisseau (1987), Lieutenant de Vaisseau (1998), Capitaine de Corvette (2009) et Capitaine de Frégate (2012).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]