Jean-Pierre Prouteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Prouteau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Grand maître du Grand Orient de France
-
Serge Behar (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Distinction

Jean Pierre Prouteau, né le à Paris et mort le à Marseille, est un homme politique français. Il est grand maître du Grand Orient de France entre 1973 et 1975.

Biographie[modifier | modifier le code]

Engagé comme mousse dans la Marine nationale, il gravit tous les échelons jusqu'à en devenir officier[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Sa carrière se poursuit dans divers organismes (successivement directeur général de CFRO, de Sincro, de la CNCA, de la CNMCCA, de 1976 à 1978, de Thomson-CSF[2] puis d'OPTORG[3]). Il crée en 1976 le Centre national de coopération professionnelle dans le but de rassembler les classes moyennes.

En 1989, il est également président du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN)[4],[5].

« Monsieur Afrique » du CNPF ou il préside le comité ACP[6], il conseille Vincent Bolloré sur sa politique africaine[7],[6]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il préside les Jeunesses radicales d'Indre-et-Loire de 1955 à 1958, soutenant alors Pierre Mendès France [réf. souhaitée].

Il est vice-président puis coprésident du Parti radical valoisien (1979-1981)[8], qu'il quitte en 1981. Il fut un fervent avocat d'une réunification de la famille radicale[9]. Il crée les Clubs République et Démocratie[10] le [9].

Il occupe les fonctions de secrétaire d'État auprès du ministre de l'Industrie, chargé de la Petite et moyenne industrie du gouvernement Raymond Barre (3) du au [11],[12], période durant laquelle il crée l'Agence nationale pour la création d'entreprise (ANCE)[13].

Il est adjoint au maire de Cogolin de 1989 à 1998.

Franc-maçonnerie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Prouteau est initié en franc-maçonnerie au sein de la loge l’Étoile polaire du Grand Orient de France le . Il est élu grand-maître de 1973 à 1975 et à l'âge de 42 ans. En gestionnaire rigoureux, il restructure la dette de l'obédience et la refinance à long terme. Il préside en 1974 un colloque en présence de Gisèle Halimi qui intervient sur le thème « Contraception - Avortement - La parole est aux femmes ». Il travaille durant son mandat à définir de nouvelles valeurs morales universelles à faire porter par l'obédience et à transmettre dans la cité[14].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1988 l'actrice Anne Vernon, avec laquelle il a deux enfants[15]. Il meurt le à Marseille[16],[17].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les anciens d'Algérie dans la nation, Jean-Pierre Prouteau, 1963 [18],[19],
  • Une préparation des ruraux à la mutation professionnelle, Jean-Pierre Prouteau, GREP, 1972 [20],
  • Contraception avortement - la parole est aux femmes, Jean-Pierre Prouteau & Coll., Hôtel du Grand Orient de France, 1974, ASIN: B003X1ESXS
  • La Franc-maçonnerie du Grand Orient de France (Cahiers laïques), Jean-Pierre Prouteau et Jacques Brengues, Cercle parisien de la Ligue française de l'enseignement, 1975, ASIN: B0014MMSXK
  • La coopération avec l'Afrique: perspectives pour les entreprises françaises : rapport, Jean-Pierre Prouteau, Comité ACP du CNPF (Conseil national du patronat français), 1988[21],
  • Les entreprises françaises et l'Afrique, Jean-Pierre Prouteau, MOCI, 1995[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Prouteau, merci, consulté le 22 avril 2013
  2. L'HOMME QUI EVEILLE LES CONSCIENCES, consulté le 22 avril 2013.
  3. Optorg, consulté le 22 avril 2013.
  4. Le Conseil Français des Investisseurs en Afrique (CIAN), consulté le 22 avril 2013.
  5. Historique du CIAN, consulté le 22 avril 2013.
  6. a et b Bolloré monopoles, services compris Tentacules africains, consulté le 22 avril 2013.
  7. Un homme à abattre: Contre-enquête sur la mort de Robert Boulin, consulté le 22 avril 2013.
  8. ESPOIR REPUBLICAIN ! VOLONTE DEMOCRATIQUE, consulté le 22 avril 2013.
  9. a et b Jean-Pierre Prouteau : « Je serai candidat contre Servan-Schreiber », consulté le 22 avril 2013.
  10. INTERVIEW DE M. JEAN-PIERRE PROUTEAU, SECRETAIRE D'ETAT AUPRES DU MINISTRE DE L'INDUSTRIE, FONDATEUR DES CLUBS REPUBLIQUE ET DEMOCRATIE…, consulté le 22 avril 2013.
  11. Décret no 78-606 du 23 mai 1978 ATTRIBUTIONS DE M. JEAN-PIERRE PROUTEAU, SECRETAIRE D'ETAT AUPRES DU MINISTRE DE L'INDUSTRIE (PETITE ET MOYENNE INDUSTRIE), consulté le 22 avril 2013.
  12. LES GOUVERNEMENTS ET LES ASSEMBLÉES PARLEMENTAIRES SOUS LA Ve RÉPUBLIQUE, consulté le 22 avril 2013.
  13. Agence nationale pour la création d'entreprise, consulté le 22 avril 2013.
  14. Irène Mainguy (préf. Daniel Keller), Les grands maîtres du Grand Orient de France : Du XVIIIe siècle à nos jours, Conform Edition, , 125  p. (ISBN 978-2-917075-72-2), chap. 50, p. 111Voir et modifier les données sur Wikidata.
  15. Anne Vernon (1924), consulté le 22 avril 2013.
  16. Jean Pierre Prouteau sur deces-en-france.fr
  17. Décès de Jean-Pierre Prouteau, l'autre « monsieur Afrique » de la France, consulté le 22 avril 2013.
  18. Les anciens d'Algérie dans la nation, consulté le 22 avril 2013.
  19. Prouteau, Jean-Pierre (1930-….), consulté le 22 avril 2013.
  20. Une préparation des ruraux à la mutation professionnelle, consulté le 22 avril 2013.
  21. La coopération avec l'Afrique: perspectives pour les entreprises françaises : rapport, consulté le 22 avril 2013.
  22. Les entreprises françaises et l'Afrique, consulté le 22 avril 2013.