Pierre-Christian Taittinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre-Christian Taittinger
Illustration.
Pierre-Christian Taittinger le 26 août 1974.
Fonctions
Maire du 16e arrondissement de Paris
Prédécesseur Georges Mesmin
Successeur Claude Goasguen
Sénateur de Paris
Secrétaire d'État aux Affaires étrangères
Président Valéry Giscard d'Estaing
Gouvernement Raymond Barre I
Raymond Barre II
Prédécesseur Jean François-Poncet
Successeur André Chandernagor
Jean-Pierre Cot
Sénateur de Paris
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Versailles (Yvelines)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique CNI, RI, PR, DL et UMP
Profession Avocat

Pierre-Christian Taittinger, né le à Paris et mort à Versailles le [1], est un homme politique français.

Membre du CNI, des Républicains indépendants, du PR, de DL, puis de l'UMP, il fut président du conseil municipal de Paris, sénateur de Paris, secrétaire d'État aux Affaires étrangères des gouvernements Raymond Barre, puis maire du 16e arrondissement de Paris. En 1989, candidat à la présidence du Sénat, il fut cependant vaincu par le sortant, Alain Poher.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Taittinger, industriel et ancien président du conseil municipal de Paris, il est le frère de Jean Taittinger, député-maire de Reims et garde des sceaux.

Après ses études de droit, Pierre-Christian Taittinger devient avocat à la cour d'appel en 1947. Il est élu au conseil de Paris en 1953.

Au cours de sa carrière professionnelle, il est président de la Société de l'hôtel Lutetia, de la Société de l'hôtel Terminus et de la Société du Louvre et du Champagne Taittinger.

Il est chargé, en 1974, d'une mission temporaire de six mois auprès du ministre de la réforme administrative. Il met en chantier les projets de réforme des structures administratives de la région parisienne. En 1977, il adhère aux Républicains indépendants, le mouvement du président Valéry Giscard d'Estaing.

En 1984, il adhère au Cercle renaissance[2].

Constamment réélu sénateur de Paris, il est candidat à la présidence du Sénat en 1989. Mais juste avant le troisième tour de scrutin, Charles Pasqua, président du groupe RPR, appelle à voter Alain Poher : ainsi, Pierre-Christian Taittinger est distancé de 16 voix par le président sortant[3].

Synthèse des mandats[modifier | modifier le code]

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

  • 1953 - 2009 : conseiller municipal de Paris
  • 1962 - 1963 : président du conseil municipal de Paris
  • 1968 - 1976 ; 1977 - 1995 : sénateur de Paris
  • 1980 - 1992 : vice-président du Sénat
  • 1989 - 2008 : maire du 16e arrondissement de Paris

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de l'ordre de la Légion d'honneur
  • Officier de l'Ordre national du Mérite
  • Grand officier du Mérite de la République fédérale d'Allemagne
  • Grand Officier de l'Aigle aztèque (Mexique)
  • Grand Officier de Saint-Olav (Norvège)
  • Commandeur et Officier de nombreux autres ordres étrangers

Hommage[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Et Paris ne fut pas détruit, est couronné par l'Académie française (édité en 1948 et écrit par son père Pierre Taittinger).
  • Au nom de Paris, recueil de discours prononcés comme président du Conseil municipal, 1962-1963, Paris : Impr. municipale, 1964
  • À la rencontre des passants célèbres du XVIe arrondissement, Paris : Hervas, 2000[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]