Jacques Mézard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mézard.
Jacques Mézard
Image illustrative de l'article Jacques Mézard
Fonctions
Sénateur du Cantal
En fonction depuis le
(7 ans 7 mois et 4 jours)
Élection 21 septembre 2008
Prédécesseur Roger Besse
Président du Groupe RDSE au Sénat
En fonction depuis le
(4 ans 7 mois et 4 jours)
Prédécesseur Yvon Collin
Président de la CA du Bassin d'Aurillac
En fonction depuis le
(15 ans 1 mois et 16 jours)
Élection
Conseiller général du Cantal
Élu dans le Canton d'Aurillac 4

(14 ans 6 mois et 3 jours)
Prédécesseur Jean-Philippe Maurs
Successeur Philippe Maurs
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Parti politique PRG
Groupe: RDSE
Profession Avocat

Jacques Mézard, né le , est un homme politique français. Membre du Parti radical de gauche, il est sénateur du Cantal depuis septembre 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat honoraire, conseiller municipal d'Aurillac et président de l'agglomération du bassin d'Aurillac, il est élu sénateur du Cantal le [1] et président du groupe RDSE en .

Fin , il prend l'initiative de réunir les signatures de parlementaires nécessaires pour soumettre au Conseil constitutionnel le contrôle de la conformité à la constitution de la loi réprimant « la contestation de l'existence des génocides reconnus par la loi », loi de caractère général, mais concernant en particulier le génocide arménien ; le recours est signé par 82 parlementaires émanant de divers groupes politiques. Le , cette loi est jugée contraire à la constitution par le Conseil constitutionnel[2].

Son fils, Maximilien, ancien assistant parlementaire de Jean-Michel Baylet, est depuis le 26 juillet 2012 conseiller technique chargé de la justice et des institutions au cabinet d'Anne-Marie Escoffier, ministre déléguée chargé à la Décentralisation.

Le , il obtient 13 voix au premier tour de l'élection du président du Sénat.

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sénatoriales 2008 dans le Cantal sur le site du Sénat
  2. « Le sénateur qui a surpris Sarkozy », La Montagne, 2 mars 2012.