Christiane Scrivener

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Christiane Scrivener
Illustration.
Fonctions
Commissaire européenne à la Fiscalité, à la Douane et de la Protection des consommateurs[1]

(6 ans et 16 jours)
Président Jacques Delors
Gouvernement Commissions Delors II et III
Prédécesseur Francis Cockfield (Fiscalité et douane)
Successeur Poste supprimé
Députée européenne

(9 ans, 5 mois et 19 jours)
Élection 10 juin 1979
Réélection 17 juin 1984
Législature 1re et 2e
Secrétaire d'État à la Consommation

(2 ans, 2 mois et 19 jours)
Président Valéry Giscard d'Estaing
Premier ministre Jacques Chirac
Raymond Barre
Gouvernement Chirac I
Barre I et II
Prédécesseur Poste créé
Successeur Catherine Lalumière (indirectement)
Biographie
Nom de naissance Christiane Fries
Date de naissance (94 ans)
Lieu de naissance Mulhouse (Haut-Rhin, France)
Nationalité Française
Parti politique Parti républicain
Républicains indépendants

Christiane Scrivener, née Christiane Fries le à Mulhouse (Haut-Rhin), est une femme politique française. D'abord membre des Républicains indépendants devenus Parti républicain, elle fait ensuite partie du Parti radical[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Christiane Fries est la sœur de Jean Fries, directeur du commerce intérieur au ministère du commerce et de l'artisanat, et adjoint au maire de Saint-Cloud[3].

Il suit des études de droit, de lettres et de psychologie à l'université de Paris. Elle suit ensuite des études de linguistique à l'université de Springfield, dans le Massachusetts, et enfin, elle suit des cours à la Harvard Business School, dont elle est diplômée[3].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Elle crée en 1958 et dirige l'Association pour l'organisation de stages en France (ASTEF). Elle travaille notamment en collaboration avec Marcel Demonque.[réf. nécessaire]

En 1961, elle travaille à l'Association pour l'organisation de missions de coopération technique (ASMIC).[réf. nécessaire]

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Elle est nommée secrétaire d’État à la Consommation dans les gouvernements Chirac I et Barre I et II, du 12 janvier 1976 au 31 mars 1978. Elle est alors surnommée « Madame consommation »[2]. La France devient le troisième pays, après le Royaume-Uni et le Canada, à se doter d'un organisme gouvernemental chargé de la consommation[3]. Elle est à l'origine de plusieurs textes :

Lors des élections européennes de 1979, elle est élue au Parlement européen, et réélue lors des élections européennes de 1984.

En 1989, la Grecque Vásso Papandréou et Christiane Scrivener deviennent les premières femmes commissaires européennes[4]. Entre 1989 et 1995, elle est membre de la Commission européenne (Commission Delors II et III), au sein de laquelle elle est chargée de la fiscalité, de la douane et de la protection des consommateurs. C'est à ce titre qu'elle prépara un projet de réforme de la TVA, connu sous le nom de Plan Delors-Scrivener.

Engagement[modifier | modifier le code]

Christiane Scrivener a été présidente de Plan International France d'avril 1997 à décembre 2006. Elle en est la présidente d’honneur depuis le 1er janvier 2007[réf. nécessaire].

Elle est également membre du comité de parrainage du Collège des Bernardins[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a un fils, Noël Scrivener, de son mariage du 22 mars 1944 avec Pierre Scrivener, directeur commercial puis gérant de sociétés.

Décorations[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • L'Europe, une bataille pour l'avenir (préface de Simone Veil), Plon, 1984

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Portefeuille de la Protection des consommateurs ajouté le 1er janvier 1993, succédant à Karel Van Miert.
  2. a et b Encyclopédie des femmes politiques sous la Ve République, éditions P. Banon, 1996.
  3. a b et c « Mme Christiane Scrivener : la première " Mme Consommation " », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juin 2020)
  4. Florence Montreynaud, L'aventure des femmes. XXe-XXIe siècle, Nathan, 2006.
  5. « Comité de parrainage de la Fondation des Bernardins - Collège des Bernardins », sur collegedesbernardins.fr.
  6. Décret du 14 novembre 2013 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier
  7. Grande chancellerie de la Légion d'honneur Au grade d'officier
  8. Décret du 19 avril 2000 portant promotion
  9. Décret du 14 novembre 2013 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier
  10. « Décret du 13 juillet 2018 portant élévation à titre exceptionnel à la dignité de grand’croix », sur legiondhonneur.fr (consulté le 14 juillet 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]