Pierre-Edmond Teisserenc de Bort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Teisserenc de Bort et Bort.
Pierre Edmond
Teisserenc de Bort
Edmond Teisserenc de Bort.png
Portrait photographique de Teisserenc de Bort par Appert.
Fonctions
Ambassadeur de France
Autriche-Hongrie
-
Ministre français de l'Agriculture
-
Sénateur (d)
Vienne
Député
Hérault
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Paris
Nationalité
Formation
Activité
Enfant
Autres informations
Distinction

Pierre-Edmond Teisserenc de Bort, né le à Châteauroux et mort le à Paris 16e, est un homme politique français.

Cet ingénieur, polytechnicien de formation, notamment spécialiste des chemins de fer[1], a été député, sénateur et ministre de l'agriculture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Joseph Teisserenc, fabricant de draps, et de Marie-Zéline Muret de Bort[2], Teisserenc est sorti de l'École polytechnique en (classé 36e sur 140 élèves).

En , il est chargé de l'inspection des chemins de fer. Il devient plus tard administrateur du chemin de fer Paris-Lyon. Il est élu député de l'Hérault en 1846, de la Haute-Vienne en 1871, nommé ministre de l'Agriculture du au , du au et du au . Il occupe le siège de sénateur de la Vienne de 1876, jusqu'à sa mort en 1892. Il est ambassadeur près l'Empire austro-hongrois à Vienne de 1879 à 1880.

Avant de reprendre ses activités politiques en 1871, il s'intéresse à l'agriculture et notamment à l'élevage de vaches limousines. Pionnier dans l'épopée de cette race bovine, il possède une vaste propriété près d'Ambazac qu'il fait exploiter par des métayers et sur laquelle il s'intéresse à l'amélioration de la race limousine. Surtout, devant le Sénat, le , il a déposé une proposition de loi visant à créer, à rétablir plutôt, cette fois à Paris, un Institut National Agronomique qui avait eu une éphémère existence, à Versailles, en 1848-1849.

Organisateur de l'Exposition universelle de 1878, il a supervisé celle de 1889. Il a également écrit de nombreux ouvrages sur les chemins de fer. Son fils Léon s’est fait connaitre comme météorologue.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les travaux publics en Belgique et les Chemins de fer en France : rapport adressé au ministre des travaux publics, Paris, Librairie Mathias, , 672 p., In-8°, carte (notice BnF no FRBNF31440532, lire en ligne).
  • De la politique des chemins de fer et de ses applications diverses, Paris, Librairie Mathias, (lire en ligne).
  • Études sur les voies de communication perfectionnées et sur les lois économiques de la production du transport, suivies de tableaux statistiques sur les frais de navigation et d'une analyse raisonnée des comptes des principaux chemins de fer français, belges, anglais et allemands, Paris, Librairie Mathias, , 944 p., In-8° (notice BnF no FRBNF31440520, lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Assemblée nationale, Pierre, Base de données des députés français depuis 1789 : Edmond Teisserenc de Bort (1814-1892), lire en ligne (consulté le 3 février 2010).
  2. Annales, Pierre Edmond Teisserenc de Bort (1814-1892) lire en ligne (consulté le 3 février 2010).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]