Abel Gardey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abel Gardey
Justin Godart, Abel Gardey, 1932.jpg

Abel Gardey (à droite) et Justin Godart en 1932

Fonctions
Député
-
Ministère du Budget
-
Ministre de la Justice
-
Ministre de l'Agriculture
-
Sénateur de la Troisième République
-
Député à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Abel Justin Joseph Marie GardeyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Abel Gardey, né le à Margouët-Meymes (Gers) et mort le (à 74 ans) à Pouylebon (Gers), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abel Gardey est le fils d'un instituteur gersois[1]. Après des études à l'université de Bordeaux, ou il obtient son doctorat en droit, avocat à la cour d'appel de Paris[2], il milite dans les rangs du Parti radical-socialiste. Il devient chevalier de la Légion d'honneur le [1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est conseiller général d'Aignan en 1910, député du Gers de 1914 à 1919, conseiller général d'Auch et président du Conseil général du Gers en 1919, et maire de Villecomtal-sur-Arros, où il possède une belle demeure, en 1930.

Il est sénateur du Gers de 1924 à 1940, rapporteur du budget de l'Agriculture, puis rapporteur à la Commission des Finances en 1932, ministre de l'Agriculture en 1932, ministre de la Justice en 1933, ministre du Budget en 1934. De 1931 à 1940, il est rapporteur général de la commission des finances au Sénat. Le , il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.

Président du Conseil général du Gers jusqu'en 1940, il se représente en 1946, mais est battu aux législatives, puis aux sénatoriales, en 1948. Il est de nouveau élu député du Gers en 1951. La même année, il est élu conseiller général du canton de Montesquiou. Après un échec aux sénatoriales de 1955, il ne se représente pas et meurt l'année suivante.

Postes ministériels[modifier | modifier le code]

Abel Gardey a obtenu comme premier poste ministériel celui de Ministre de l'Agriculture, qu'il occupa du 3 juin au dans le Gouvernement Édouard Herriot (3). Il a ensuite été nommé au poste de Garde des Sceaux du 18 décembre 1932 au dans le Gouvernement Joseph Paul-Boncour. Pour finir sa carrière ministérielle, on lui confia le poste de Ministre du Budget du 26 octobre au dans le Gouvernement Albert Sarraut.

Notes et références[modifier | modifier le code]

En savoir plus[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Abel Gardey », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]