Jean-Jack Queyranne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Jean-Jack Queyranne
Jean-Jack Queyranne au Forum Libération de Grenoble, en janvier 2012
Jean-Jack Queyranne au Forum Libération de Grenoble, en janvier 2012
Fonctions
Président du conseil régional
de Rhône-Alpes

(11 ans 9 mois et 3 jours)
Élection
Réélection 21 mars 2010
Prédécesseur Anne-Marie Comparini
Successeur Laurent Wauquiez (fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes)
Député de la 7e circonscription du Rhône

(9 ans 11 mois et 29 jours)
Prédécesseur Jacky Darne
Successeur Hélène Geoffroy (PS)

(11 ans 8 mois et 8 jours)
Prédécesseur Charles Hernu
Successeur Jean-Pierre Calvel
Ministre des Relations avec le Parlement

(1 an 8 mois et 7 jours)
Président Jacques Chirac
Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Daniel Vaillant
Successeur Jean-François Copé
Secrétaire d'État à l'Outre-mer

(3 ans 2 mois et 25 jours)
Président Jacques Chirac
Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Jean-Jacques de Peretti
Successeur Christian Paul
Maire de Bron

(8 ans 2 mois et 12 jours)
Prédécesseur Paul Ravel
Successeur Georges Bernain
Biographie
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Lyon (Rhône)
Nationalité française
Parti politique PS (depuis 1971)

Jean-Jack Queyranne, né le à Lyon (Rhône), est un homme politique français, président du conseil régional de Rhône-Alpes entre le et le 31 décembre 2015. Il est réélu président du conseil régional de Rhône-Alpes, le mais perd les élections le 13 décembre 2015.

Il a été réélu député le , dans la 7e circonscription du Rhône. Il fait partie du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche. Il fut aussi ministre dans le gouvernement Lionel Jospin et fait partie du conseil politique de Ségolène Royal.

Diplômes[modifier | modifier le code]

Synthèse du parcours politique[modifier | modifier le code]

Il s'engage très tôt en politique. Il participe dès 1971 à la fondation du nouveau PS, et entame sa carrière politique aux côtés de Charles Hernu, dont il est collaborateur à la mairie de Villeurbanne puis suppléant à l'Assemblée nationale.

Mandats[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La forme de cet article ou de cette section n’est pas encyclopédique et ressemble trop à un curriculum vitæ. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en.

mandat en cours[modifier | modifier le code]

Depuis le 13 décembre 2015 : Conseiller régional - Auvergne-Rhône-Alpes

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

À la communauté urbaine du Lyon[modifier | modifier le code]

Dans la société civile[modifier | modifier le code]

Jean-Jack Queyranne est président du Collectif Effinergie[2], organisation associative traitant de la qualité environnementale des bâtiments, dont les travaux ont grandement inspiré la mise au point des labels de performance énergétique de la réglementation thermique en France.

Il est également maître de conférences en droit public et en science politique à l'université Lyon-II.

Divers[modifier | modifier le code]

À la suite de la publication d'un rapport de la Chambre régionale des comptes de la région Rhône-Alpes Auvergne du 23 juillet 2016 sur la gestion de l'association Entreprise Rhône-Alpes International[3], contrôlée par la région du temps de la présidence de Jean-Jack Queyranne, son successeur Laurent Wauquiez a saisi le procureur de la République. Laurent Wauquiez accuse Jean-Jack Queyranne d'avoir favorisé l'embauche de sa belle-fille au sein du bureau de l'association à Shanghai. Il s'appuie notamment sur des éléments du rapport de la chambre des comptes faisant état de recrutements au sein de l'association de proches d'administrateurs et d'agents de la région. Le rapport précise que la chambre des comptes a constaté l'absence de documents pouvant justifier ces besoins de recrutements[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Jack Queyranne, « Intervention de Jean Jack Queyranne contre les gaz de schiste », sur www.arf.asso.fr, Association des régions de France,‎ (consulté le 27 octobre 2014).
  2. « Collectif Effinergie : Identifcation », sur effinergie.org, Effinergie (consulté le 1er octobre 2013).
  3. Cour des comptes, « Association Entreprise Rhône-Alpes International (ERAI) (69) - rapport d'observations définitives 2016 / Publications / Publications / Accueil / Cour des Comptes - Cour des comptes », sur www.ccomptes.fr (consulté le 13 juillet 2016)
  4. « Queyranne dans le viseur de Wauquiez | Valeurs actuelles », sur www.valeursactuelles.com (consulté le 13 juillet 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]