Pierre Chatenet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Chatenet
Illustration.
Fonctions
Membre du Conseil constitutionnel
Prédécesseur Jean Michard-Pellissier
Successeur Achille Peretti
Ministre de l'Intérieur
2e ministre de l'Intérieur de la Ve République
Président Charles de Gaulle
Gouvernement Michel Debré
Prédécesseur Jean Berthoin
Successeur Roger Frey
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 80 ans)
Lieu de décès Tavers
Nationalité Française

Pierre Chatenet, né le à Paris (Île-de-France) et mort le à Tavers (Loiret) est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Pierre Chatenet naît à Paris. Après des études secondaires au lycée Buffon, il obtient son baccalauréat. Il s'inscrit à l'université de Paris, où il obtient une licence de droit. Admis à l’École libre des sciences politiques, il y prépare le concours d'admission au Conseil d’État, qu'il réussit en 1940[1].

Il a épousé Jacqueline Parodi (1913-2010), sœur d’Alexandre Parodi.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Son admission au Conseil d’État lui permet de devenir maître des requêtes. L'appel de la politique se fait toutefois rapidement sentir, et il intègre le cabinet d’Alexandre Parodi, ministre du Travail. Il fait partie de la délégation française à la conférence de San Francisco de l’ONU en 1945.

Il entre au Quai d’Orsay où il accomplit une carrière qui le mène aux Nations unies, à Tunis et à l’OTAN. Il fait partie des conseillers de Pierre Mendès France au moment de la CED. Il est l’un des rédacteurs des accords de Paris qui permettent le réarmement allemand et la création de l’Union de l'Europe occidentale. Il est directeur de la fonction publique de 1954 à 1959. Il est secrétaire d’État auprès du premier ministre Michel Debré du au , puis ministre de l’Intérieur du au . Sa santé est ébranlée et il est remplacé par Roger Frey.

En , il devient président de la commission qui porte son nom à la Communauté européenne de l'énergie atomique, fonction qu’il exerce pendant cinq ans jusqu'au moment où les exécutifs de la CECA, de la CEE et de l’Euratom fusionnent en 1967.

Pierre Chatenet est membre du Conseil constitutionnel de 1968 à 1977. On le retrouve aussi à la présidence de la Commission des opérations de bourse, dans les sociétés Créditel et Cofiroute et à La République du Centre à Orléans.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • Décolonisation (Buchet-Chastel, 1994)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Chatenet, Décolonisation: Souvenirs et réflexions, FeniXX réédition numérique, (ISBN 978-2-402-31284-4, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]