Paul Dijoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paul Dijoud
Illustration.
Fonctions
Maire des Orres

(8 ans)
Réélection 16 mars 2008
Prédécesseur Charles Muller
Successeur Pierre Vollaire
Ministre d’État de Monaco

(2 ans, 2 mois et 1 jour)
Monarque Rainier III
Prédécesseur Jacques Dupont
Successeur Michel Lévêque
Ambassadeur de France en Argentine

(6 ans)
Prédécesseur Renaud Vignal
Successeur Francis Lott
Ambassadeur de France au Mexique

(2 ans)
Prédécesseur Alain Rouquié
Successeur Bruno Delaye
Ambassadeur de France en Colombie

(3 ans)
Prédécesseur Pierre de Boisdeffre
Successeur Charles Crettien
Maire de Briançon

(12 ans)
Élection 21 mars 1971
Réélection 20 mars 1977
Prédécesseur Robert Garraud
Successeur Robert de Caumont
Secrétaire d'État aux DOM-TOM

(3 ans, 1 mois et 18 jours)
Président Valéry Giscard d'Estaing
Gouvernement Barre III
Prédécesseur Olivier Stirn
Successeur Henri Emmanuelli
Secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports

(9 mois et 23 jours)
Président Valéry Giscard d'Estaing
Gouvernement Barre II
Prédécesseur Jean-Pierre Soisson
Successeur Jean-Pierre Soisson (ministre)
Secrétaire d'État à l'Aménagement du territoire

(2 mois et 10 jours)
Président Valéry Giscard d'Estaing
Gouvernement Barre II
Prédécesseur Jean Lecanuet (ministre)
Successeur Jean-Pierre Fourcade (ministre)
Secrétaire d'État aux Travailleurs immigrés

(2 ans, 8 mois et 7 jours)
Président Valéry Giscard d'Estaing
Gouvernement Chirac I
Barre I
Prédécesseur André Postel-Vinay
Successeur Lionel Stoléru
Député français

(1 mois et 25 jours)
Circonscription 2e des Hautes-Alpes
Législature Ve (Cinquième République)
Prédécesseur Marcel Papet
Successeur Robert de Caumont

(5 ans, 11 mois et 30 jours)
Élection 12 mars 1967
Réélection 30 juin 1968
11 mars 1973
Circonscription 2e des Hautes-Alpes
Législature IIIe et IVe (Cinquième République)
Prédécesseur Marie François-Bénard
Successeur Marcel Papet
Secrétaire d’État chargé de l'Environnement

(3 mois)
Président Georges Pompidou
Gouvernement Messmer III
Prédécesseur Robert Poujade (indirectement)
Successeur Gabriel Péronnet
Secrétaire d’État chargé de la Fonction publique

(10 mois et 7 jours)
Président Georges Pompidou
Gouvernement Messmer II
Prédécesseur Philippe Malaud
Successeur Philippe Malaud (ministre)
Secrétaire d’État auprès du Premier ministre

(18 jours)
Président Georges Pompidou
Gouvernement Messmer II
Biographie
Date de naissance (84 ans)
Lieu de naissance Neuilly-sur-Seine (France)
Diplômé de IEP de Paris
ENA

Paul Dijoud
Ministres d’État de Monaco

Paul Dijoud, né le à Neuilly-sur-Seine, est un haut fonctionnaire et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Paul Dijoud étudie à l'Institut d'études politiques de Paris, dont il sort diplômé en 1960[1]. Il intègre quatre ans plus tard l’École nationale d'administration (1964-66 promotion « Montesquieu »).

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 1967, Paul Dijoud est élu député giscardien dans les Hautes-Alpes. Il conserve ce siège jusqu'en 1973. Il est parallèlement maire de Briançon de 1971 à 1983. À ce titre, il est président du Parti républicain pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

En 1973, il intègre le gouvernement en tant que secrétaire d’État auprès du Premier ministre de 1973 à 1974 au sein du gouvernement de Pierre Messmer. Il sera secrétaire d’État chargé de l’Environnement au ministère des Affaires culturelles et de l’Environnement du au .

Il est secrétaire d’État auprès du ministre du Travail (travailleurs immigrés) du au au sein du gouvernement de Jacques Chirac sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing puis à la même fonction du au au sein du gouvernement de Raymond Barre. Il met en place le droit au regroupement familial en pour mieux intégrer les étrangers déjà établis en France[2].

Il est secrétaire d’État auprès du ministre de l’Équipement et de l’Aménagement du territoire (aménagement du territoire) du au au sein du gouvernement de Raymond Barre.

Secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports du au au sein du gouvernement de Raymond Barre, il est ensuite secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur (départements et territoires d’outre-mer) du au au sein du gouvernement de Raymond Barre.

Il est maire des Orres du à .

Carrière diplomatique[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Rwanda[modifier | modifier le code]

  • Dans le cadre de sa fonction de directeur des Affaires africaines et malgaches au ministère des Affaires étrangères de 1991 à 1992, Paul Dijoud a connu de très près les prémices de la crise du Rwanda.
  • Paul Kagame affirme avoir rencontré de nouveau Paul Dijoud en janvier 1992 et à cette occasion, ce dernier lui aurait prédit : « Si vous n’arrêtez pas le combat, si vous vous emparez du pays, vous ne retrouverez pas vos frères et vos familles, parce que tous auront été massacrés. » Interrogé par Le Figaro en 1998, Paul Dijoud affirmera ne pas se souvenir de cette visite[4].
  • le  : Dans une note à l’intention du ministre des Affaires étrangères, Paul Dijoud préconise un « renforcement de l’appui de la France à l’armée rwandaise ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sciences-po.asso.fr/profil/paul.dijoud60_1.
  2. « Interview de Paul Dijoud sur le regroupement familial en 1976 », (vidéo de 00:02:19 avec une fiche du contexte historique), sur fresques.ina.fr, (consulté le )
  3. Sources : Audition Assemblée Nationale Commission Rwanda
  4. « Homme de fer conversations avec Paul Kagame », sur Google Books (consulté le ), p. 44.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]