Edmond Lefebvre du Prey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lefebvre du Prey.

Edmond Lefebvre du Prey
Illustration.
Fonctions
Ministre de l'Agriculture

(11 mois et 27 jours)
Président du Conseil Aristide Briand
Gouvernement Briand VII
Législature XIIe législature
Prédécesseur Joseph-Honoré Ricard
Successeur Henry Chéron
Ministre de la Justice

(2 mois et 3 jours)
Président Alexandre Millerand
Président du Conseil Raymond Poincaré
Gouvernement Poincaré III
Législature XIIe législature
Prédécesseur Maurice Colrat
Successeur Antony Ratier
Ministre des Affaires étrangères

(2 jours)
Président Alexandre Millerand
Président du Conseil Frédéric François-Marsal
Gouvernement François-Marsal
Législature XIIe législature
Prédécesseur Raymond Poincaré
Successeur Édouard Herriot
Biographie
Nom de naissance Edmond Lefebvre du Prey
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Omer (Pas-de-Calais) France
Date de décès (à 88 ans)
Lieu de décès Paris, France
Nationalité Français
Père Edmond Marie Lefebvre du Preÿ
Mère Charlotte Cappe de Baillon
Conjoint Henriette Coppieters
Profession Avocat

Edmond Lefebvre du Preÿ né le à Saint-Omer et décédé le à Paris était un avocat, bâtonnier de Saint-Omer et homme politique français de la IIIe République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entre 1896 et 1925, il fut conseiller municipal puis maire de Saint-Omer. Pendant la Première Guerre mondiale, la ville, siège du quartier général anglais, fut l’objet de violents bombardements. Il fut cité à l'Ordre de la Nation pour l'abnégation et le courage civique dont il fit preuve.

Il siégea à l'Assemblée nationale de 1909 à 1927. Il fut vice-président de la Chambre de 1919 à 1922. Entre 1921 et 1924, il fut successivement ministre de l'Agriculture, de la Justice et des Affaires étrangères.

Il siégea au Sénat à partir de 1927, se retira de la vie politique en 1940 et mourut à Paris en 1955.

Il était marié et père de treize enfants dont René Lefebvre du Prey, polytechnicien, chef d'escadrons d'artillerie, Chevalier de la Légion d'honneur, fait prisonnier en 1940, déporté à l'oflag d'Elsterhorst, évadé et rattrapé deux fois, maintenu en captivité jusqu'à la libération des camps par les troupes alliées en 1945 et Jean Lefebvre du Prey, Chevalier de la Légion d'honneur.

Décorations[modifier | modifier le code]

Compagnon de Saint-Michel et Saint-Georges, officier de la Couronne de Belgique, médaille d'or de la Mutualité.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Assemblée nationale, Sénat
  • « Edmond Lefebvre du Prey », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]