Paul Peytral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paul Peytral
Illustration.
Paul Peytral, en 1914.
Fonctions
Sénateur français

(25 ans, 10 mois et 23 jours)
Élection 7 septembre 1894
Réélection 4 janvier 1903
7 janvier 1912
Circonscription Bouches-du-Rhône
Groupe politique GD
Ministre des Finances

(11 mois et 25 jours)
Président Félix Faure
Émile Loubet
Président du Conseil Henri Brisson
Charles Dupuy
Gouvernement Henri Brisson II
Charles Dupuy IV
Charles Dupuy V
Prédécesseur Georges Cochery
Successeur Joseph Caillaux

(7 mois et 29 jours)
Président Sadi Carnot
Président du Conseil Charles Dupuy
Gouvernement Charles Dupuy I
Prédécesseur Pierre Tirard
Successeur Auguste Burdeau

(10 mois et 18 jours)
Président Sadi Carnot
Président du Conseil Charles Floquet
Gouvernement Charles Floquet
Prédécesseur Pierre Tirard
Successeur Maurice Rouvier
Député français

(12 ans, 4 mois et 11 jours)
Élection 4 septembre 1894
Réélection 18 octobre 1885
22 septembre 1889
20 août 1893
Circonscription 1re des Bouches-du-Rhône
Législature IIIe, IVe, Ve et VIe (Troisième République)
Groupe politique RRRS
Sous-secrétaire d'État aux Finances

(10 mois et 20 jours)
Président Jules Grévy
Président du Conseil Charles de Freycinet
Gouvernement Charles de Freycinet III
Prédécesseur Alfred Hérault
Successeur Fonction supprimée
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 77 ans)
Résidence Bouches-du-Rhône

Paul Peytral est un homme politique français né le à Marseille (Bouches-du-Rhône) et décédé le à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Peytral est admis au Lycée Thiers de Marseille en 1853. Il y reste en qualité de demi-pensionnaire jusqu'en 1859, date à laquelle il est reçu pharmacien à l'école de pharmacie de Paris. Il devient conseiller municipal puis adjoint au maire de Marseille, entre 1876 et 1880[1].

Il est élu député radical des Bouches-du-Rhône l'année suivante. En 1894, il devient sénateur des Bouches-du-Rhône. Il le restera jusqu'en 1919. Il occupe différentes fonctions ministérielles, en état sous-secrétaire d'État aux Finances du au dans le gouvernement Charles de Freycinet (3), puis ministre des Finances du au dans le gouvernement Charles Floquet, poste auquel il travaille sur l'un des premiers projets d'impôt sur le revenu à être réellement complet, mais qui n'est pas adopté[2].

Ministre des Finances du au dans le gouvernement Charles Dupuy (1), il retrouve ce poste du au dans les gouvernements Henri Brisson (2), Charles Dupuy (4) et Charles Dupuy (5). Il finit sa carrière ministérielle en tant que ministre de l'Intérieur du 9 au dans le gouvernement Alexandre Ribot (4).

Il est le père de Victor Peytral.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Delmas, Histoire du Lycée de Marseille, Marseille, Editions Marseillaises, , 171 p.
  2. Alfred Colling, La Prodigieuse histoire de la Bourse, Paris, Société d'éditions économiques et financières, , p. 314