Léon Mougeot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mougeot.
Léon Mougeot
Léon Mougeotministre de l'Agriculture en 1902
Léon Mougeot
ministre de l'Agriculture en 1902
Fonctions
Député
Gouvernement IIIe République
Groupe politique républicain radical
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Résidence Haute-Marne

Léon Paul Gabriel Mougeot est un avocat et un homme politique français, né le à Montigny-le-Roi (Haute-Marne) et décédé le à Rochevilliers, un hameau de Villiers-sur-Suize (Haute-Marne), ancien député radical, ministre et sénateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est député de la Haute-Marne de 1893 à 1908, au cours de quatre mandats successifs[1]. Au cours de cette période, il participe à plusieurs gouvernements.

Il est sous-secrétaire d'État aux Postes et Télégraphes du 5 juillet 1898 au 7 juin 1902 dans les gouvernements Henri Brisson (2), Charles Dupuy (4), Charles Dupuy (5) et Pierre Waldeck-Rousseau. À ce poste, il essaie de moderniser le système postal français. Le réseau des boîtes aux lettres est rénové : par un décret de 1899, il impose le modèle vert-bronze (peint en bleu en 1905) du fondeur Savana Delachanal qui permet au facteur-releveur de signaler l'avancement des tournées quotidiennes. Ces nouvelles boîtes ont été surnommées les « mougeottes »[2],[3]. En 1900 et 1902, il encourage par des indemnités l'achat et l'entretien de bicyclette par les facteurs dont la tournée est longue[4].

Il est ministre de l'Agriculture du 7 juin 1902 au 18 janvier 1905 dans le gouvernement Émile Combes, puis sénateur de la Haute-Marne de 1908 à 1920. Il est président du Conseil général de la Haute-Marne de 1906 à 1920[5].

Il s'enrichit et devient grand propriétaire colonial en Tunisie où on le surnomme « le seigneur Mougeot »[6].

Léon Mougeot appartenait à la franc-maçonnerie[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Léon Mougeot », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Alphonse Bertrand, La Chambre de 1893 : biographies des 581 députés avec avertissement et documents divers, la liste des ministères qui se sont succédé en France depuis 1871, la liste alphabétique des députés, etc., Librairies - Imprimeries Réunies, 1893, p. 321
  • Émile Combes et Maurice Sorre, Mon ministère : mémoires, 1902-1905, Plon, 1956, 293 p.
  • Jean-Louis Debré, Les oubliés de la République, Fayard, 2008, 317 p. (ISBN 9782213637099)
  • Michel Gaudart de Soulages, H. Lamant, Hubert Lamant-Duhart et Henri Prouteau, Dictionnaire des francs-maçons français, Albatros, 1980, p. 419
  • Henri Carnoy, Georges Harmois et Émile Alleaume, Léon Mougeot, Suivi du discours prononcé par M. Mougeot, le 5 mars 1903, au banquet de la Presse suburbaine, Impr. E. Dubois, 1903

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche sur le site de l'Assemblée nationale, page consultée le 5 juin 2007
  2. « Les mougeottes de Mougeot », dans Chronique du timbre-poste français, éd. Chronique/La Poste, 2005, page 73.
  3. Présentation d'une « mougeotte » sur le site du musée de La Poste, page consultée le 5 juin 2007.
  4. D'après « Léon Mougeot aime le vélo », dans Chronique du timbre-poste français, éd. Chronique/La Poste, 2005, page 78.
  5. Site du Conseil général de la Haute-Marne [1]
  6. Madeleine Rebérioux, La République radicale ? 1898-1914, Éditions du Seuil, 1975, p. 127
  7. M. Gaudart de Soulages (et al.), Dictionnaire des francs-maçons français, 1980, p. 419