1946 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1943 1944 1945  1946  1947 1948 1949

Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1946 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

1er juillet : création d'EDF

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

  • 5 octobre : publication du statut de la fonction publique (catégories A, B, C et D).
  • 7 octobre : la loi fixe la durée du service militaire à un an.
  • 11 octobre : vote de la loi fondatrice de 1946 sur la médecine du travail.
  • 13 octobre : référendum adoptant la nouvelle constitution (53 % oui) avec 31 % d’abstentions. Institution d’un régime parlementaire bicaméral avec l’Assemblée nationale sur le Conseil de la République. L'Assemblée nationale est prédominante sur le Conseil puisqu'elle seule est habilitée à voter la loi. Le Président, élu pour 7 ans par les deux Chambres, dispose de pouvoirs restreints. Il désigne le président du Conseil investi par l’Assemblée nationale et responsable devant elle. Laconstitution veut instaurer un parlement rationalisé plus efficace (concentration du pouvoir législatif dans les mains d'une chambre unique : l'Assemblée nationale, procédure de censure plus stricte). Dans les faits, la constitution de 1946 aboutira à une dérive de plus en plus forte du régime parlementaire vers un régime d'assemblée (démissions des gouvernements successifs). Ce qui rendra le pays, alors embourbé dans le conflit algérien, ingouvernable et finalement aboutira à l'abrogation de la constitution et l'instauration d'un régime plus présidentiel.
  • 19 octobre : adoption de la loi sur le statut de la fonction publique. Le droit syndical est reconnu aux fonctionnaires qui seront rémunérés selon une grille indiciaire unique.
  • 25 octobre : création du Centre national de la cinématographie.
  • 27 octobre : naissance de la Quatrième République. Création de l'Union française.

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Thématique[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • 1 franc français de 1946 = 0,06804 euro de 2002
  • La production nationale augmente de 100 % :
    • la production de charbon retrouve son niveau d’avant guerre (47-49 millions de tonnes).
    • 56 500 tracteurs dont produits (305 000 en 1955).
  • L'inflation est de 11 % alors que les salaires sont bloqués. Perte de pouvoir d'achat des salariés.
  • Lors de la Conférence économique nationale chargée d'étudier « les mesures de remise en ordre des prix et des salaires, Georges Bidault, le président du Conseil, propose une majoration de 15 % afin de limiter les risques de surchauffe inflationniste, alors que la CGT exige 25 %. Après deux semaines de débats, les bas salaires sont majorés de 25 % et les hauts salaires de 15 %.
  • La contrebande sur l'or est si active que le cours de la pièce de 20 francs chute de 7 000 à 5 000 francs, malgré une période économique trouble et une demande forte.

Entreprises[modifier | modifier le code]

Société[modifier | modifier le code]

  • L'Institut national de la statistique et des études économiques succède au Service national des statistiques mis en place par le gouvernement de Vichy. Son premier directeur est Francis-Louis Closon.
  • La population française se monte à 40,5 millions de personnes. Forte augmentation de la natalité (plus de 18 ‰ de 1946 à 1960, contre 15,3 ‰ en moyenne de 1935 à 1939).
  • Confort de l'habitat : 37 % des logements ont l'eau courante (13 % dans les campagnes) et seulement 6 % ont une douche ou une baignoire.
  • 720 000 élèves dans les établissements publics de second degré (1946-1947). 129 000 étudiants dans les universités.
  • Création du Secours catholique par Jean Rodhain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1946 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1946[modifier | modifier le code]

Autres films sortis en France en 1946[modifier | modifier le code]

  • x

Naissances en 1946[modifier | modifier le code]

  • x

Décès en 1946[modifier | modifier le code]

  • x

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]