Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

COFACE
Description de l'image coface.gif.
Création 1946
Dates clés 1994 (privatisation)
Fondateurs État français
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de France Bois-Colombes[1] (France)
Direction Laurent Mignon
(président)
Jean-Marc Pillu
(directeur général)
Actionnaires Natixis
Activité Assurance-crédit
Société mère Natixis
Effectif 4 400[2]
Site web www.coface.fr
Fonds propres 1 776 M (2012)[2]
Chiffre d’affaires 1 571 M (2012) [2]
en augmentation 1.4% [2]
Résultat net 129 M(2012) [2]
en augmentation 6,6 % [2]

Coface, à l'origine Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur a été fondée en 1946 en tant qu'agence spécialisée dans l’assurance-crédit à l’exportation. Elle a été privatisée en 1994. Coface est aujourd'hui une société anonyme avec un conseil d'administration constitué en France, et est cotée en bourse au marché réglementé d'Euronext Paris (compartiment A). Le groupe bancaire Natixis[3], est l'actionnaire majoritaire, avec 41,24 %[pas clair]. En France, Coface continue, à côté d’activités privées, à gérer pour le compte et avec la garantie de l’État les garanties publiques destinées à encourager et soutenir le développement international des entreprises.

Historique[modifier | modifier le code]

Coface est créée en 1946 comme compagnie d’assurance spécialisée dans l’assurance-crédit à l’exportation. Elle gère ses propres produits ainsi que les garanties publiques.

En 1992 Coface commence son développement international au Royaume-Uni et en Italie en créant notamment CreditAlliance, un réseau international de sociétés d'assurances, d'information d'entreprises, de compagnies d'assurance multi-lignes et de société d'affacturage. Ce réseau sera ensuite renommé « Coface Partner »[4]. Deux ans plus tard, la société est privatisée puis rachète en 1996 et 1997 l'assureur-crédit allemand AK et l'autrichien OKV[5].

En 1999 Coface étend son offre d'affacturage en Allemagne, en créant la société Allgemeine Kredit Coface Finanz (AKCF). L'année suivante l'entreprise lance le score @rating qui évalue la probabilité de défaut d'une entreprise à 1 an.

En 2002 Natexis Banques Populaires (devenu depuis : Natixis) devient actionnaire majoritaire de Coface et permet l'acquisition en 2005 des assureurs-crédit sud africain CUAL et lituanien LEID. En 2006 Coface s'implante en Algérie et devient filiale à 100 % de Natixis (elle-même filiale des Banques Populaires et des Caisses d'Épargne), qui regroupe les activités de banque de financement, d'investissement, de gestion d'actifs et de services financiers. L'année suivante la Commission bancaire donne au Score @rating de Coface le statut d'ECAI (External Credit Assessment Institution) en France et au Portugal. La même année Coface et Creditreform lancent Easy Number, un système universel de recherche et d'identification des entreprises à travers un identifiant unique.

En 2008 Coface s'implante en Égypte puis au Vietnam et au Gabon en 2009 et en Russie en 2010.

En 2011, Coface organise un recentrage de ses activités sur l'assurance-crédit[réf. nécessaire], cœur de métier historique du groupe.

Le Coface fait son entrée à la Bourse de Paris[6].

Activité[modifier | modifier le code]

Dans le monde, le groupe Coface commercialise différentes offres d'assurance-crédit, dans l'objectif de protéger les entreprises d'éventuels impayés de la part de leurs clients. Parallèlement, Coface propose aux entreprises d'utiliser ses informations sur la solidité financière des entreprises pour prévenir les risques d'impayés.

Dans certains pays, Coface propose également des services de recouvrement de créances et de l'affacturage.

En France, Coface gère, pour le compte de l’État[7], des garanties[8] destinées à soutenir les exportations françaises : l’assurance prospection, l’assurance risque exportateur, l’assurance-crédit[9] pour les exportations financées à moyen et long termes, l’assurance change et la garantie des investissements. Ces garanties portent sur des risques non assurables par le marché privé. L’État, qui rémunère la gestion de Coface dans le cadre d’une convention financière, perçoit les primes et verse, le cas échéant, les indemnités aux assurés[10].

Coface met en ligne les analyses de ses experts concernant les risques pays, les études sectorielles, et les analyses de l'environnement des affaires[11].

Mécanisme de l’assurance-crédit[modifier | modifier le code]

Lorsqu’un acheteur ne rembourse pas une facture, le fournisseur qui a souscrit un contrat d’assurance-crédit avec Coface, la sollicite pour qu'elle le paie en se substituant à cet acheteur défaillant.

L’assurance-crédit du commerce courant (financé à court terme) est commercialisée par Coface pour son propre compte. L’assurance-crédit export des « grands contrats » (financés à moyen et long terme), elle, est gérée par Coface pour le compte de l’État. Dans ce cas, les primes reviennent à l’État qui verse, en cas de sinistre, une indemnité à l’exportateur français garanti.

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Coface est présente directement ou par le biais de filiales dans 67 pays[12][réf. insuffisante] et dans 99 pays avec son réseau de partenaire "Coface Partner" [13][réf. insuffisante].

Ses réseaux commerciaux sont composés d'agents généraux[réf. nécessaire], de courtiers[14], complétés par la prescription par des banques ou des compagnies d'assurances.[réf. nécessaire]

En assurance crédit, elle se classe troisième au niveau mondial derrière l'allemand Euler Hermes et le néerlando-espagnol Atradius[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Natixis: Coface déménage à Bois-Colombe », sur http://bourse.lefigaro.fr/,‎ (consulté le 13 novembre 2013)
  2. a, b, c, d, e et f « Rapport d'activité 2012 », sur www.coface.fr (consulté le 13 novembre 2013)
  3. « Coface: Natixis cède 58,6% du groupe : »
  4. [1]
  5. La Coface prend 79,2 % du capital de l'autrichien ÖKV, les echo.fr, 28 mai 1997
  6. Worldline et Coface entrent en Bourse, Challenges, 27 juin 2014
  7. « Arrêté du 2 septembre 2013 », sur www.argusdelassurance.com, INFOPRO,‎ (consulté le 13 novembre 2013) : « En application de l’article L. 432-3 du code des assurances, la garantie de l’Etat est accordée à la COFACE pour les opérations sur les marchés des changes et des taux d’intérêt conclues pour le compte de l’Etat mentionnées aux articles 2 et 3 ci-dessous. », JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, texte 4 sur 90,
  8. Marie Bourdelles, « Code des assurances : les publications de l'été »,‎ (consulté le 13 novembre 2013) : « [...]relatif aux garanties mentionnées aux 2° et 3° du I de l'article 84 de la loi n° 2012-1510 du 29 décembre 2012 de finances rectificative pour 2012 et gérées par la COFACE pour le compte de l'Etat,[...] »
  9. « Entreprises – Assurance-crédit : Accord entre Bercy et les assureurs-crédit », sur www.argusdelassurance.com, INFOPRO,‎ (consulté le 13 novembre 2013) : « [...]le ministre de l’économie et des Finances, Pierre Moscovici, a signé [...] une convention sur l’assurance- crédit [...] La convention compte parmi ses signataires cinq assureurs-crédit, Atradius, Axa Assurcrédit, Coface, [...] »
  10. « Définition des métiers coface »
  11. Voir site de Coface, Rubrique Risque pays et études économiques
  12. Coface, « Le Groupe Coface, entreprise spécialisée en assurance-crédit », sur coface.com, COFACE (consulté le 30 novembre 2015) : « Depuis 67 pays, ses 4 406 collaborateurs sécurisent chaque jour les ventes de 40 000 entreprises clientes »
  13. Coface, « Un puissant réseau international... », sur Coface (consulté le 30 novembre 2015) : « Coface est présente directement ou via ses partenaires dans 99 pays, et vous couvre dans près de 200 pays. Coface s’appuie sur son réseau international propre, mais aussi sur le réseau "Coface Partner". », Un puissant réseau international...
  14. « Courtage et assurance-crédit », sur http://www.diot-credit.fr (consulté le 10 décembre 2013)
  15. Classement des assureurs