Traité de Paris (1947)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Traité de Paris (1947)
Description de cette image, également commentée ci-après
Représentants du Canada à la conférence du Traité de Paris au Palais du Luxembourg.
De gauche à droite: Norman Robertson, William Lyon Mackenzie King, Brooke Claxton, Arnold Heeney.
Signé
Paris
Parties
Signataires

Le traité de Paris signé le est le résultat de la conférence de paix de Paris tenue du 29 juillet au . Les Alliés de la Seconde Guerre mondiale, principalement les États-Unis, l'URSS, le Royaume-Uni et la France négocient les détails du traité de paix avec l'Italie, la Roumanie, la Hongrie, la Bulgarie et la Finlande après la fin de la Seconde Guerre mondiale[1].

Le traité[modifier | modifier le code]

Le traité de Paris a été signé à Paris le , entre :

Pour que ces pays puissent se présenter dans cet ordre, n'ont été prises en compte que les actions des premiers du côté allié (par exemple, celles de la France libre et celles de l'URSS après le ) et que les actions des seconds du côté de l'Axe (excluant les actions du côté allié de la Bulgarie et de l'Italie en 1944-45 et celles de la Finlande et de la Roumanie au début de la guerre puis en 1944-1945). Toutefois, certaines actions des seconds du côté allié leur valurent de conserver leur indépendance (Finlande) ou des gains territoriaux (Transylvanie du Nord à la Roumanie, Dobroudja du Sud à la Bulgarie).

Maurice Couve de Murville y représenta la France[2].

Transferts territoriaux et indemnisations[modifier | modifier le code]

Une borne matérialisant la nouvelle frontière franco-italienne, non loin du col de la Lombarde.

Bulgarie[modifier | modifier le code]

La Bulgarie :

Finlande[modifier | modifier le code]

La Finlande :

Hongrie[modifier | modifier le code]

La Hongrie :

Italie[modifier | modifier le code]

L'Italie abandonnait :

Elle payait aussi :

Roumanie[modifier | modifier le code]

La Roumanie :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ricot, 1984.
  2. Romain H. Rainero, « L'opinion publique italienne et l'annexion de La Brigue et de Tende à la France », in Cahiers de la Méditerranée n° 62, 2001, pp. 215-232 - [1]
  3. Le traité de paix de 1947 sur cndp.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Dictionnaire d'Histoire universelle, Éditions Bordas, 2004. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jean-Louis Ricot, La Finlande dans la Guerre de Continuation (1941-1944) : sauver l’indépendance nationale au milieu des totalitarismes (numéro spécial sur les guerres de Finlande), Histomag 39-45, (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]