1959 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1956 1957 1958  1959  1960 1961 1962
Décennies :
1920 1930 1940  1950  1960 1970 1980
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1959 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

  • 3 février : André Malraux rattache le Centre national de la cinématographie au tout nouveau ministère de la Culture.
  • 6 février : Plan Challe : l'Armée française mobilise plus de 400 000 hommes contre les maquis FLN.
    • Les opérations menées par l'armée dureront 4 ans et viseront à désorganiser, isoler, puis détruire les maquis. (déplacements de populations, bombardement des campagnes, opérations de ratissage, création de milices et d'avant-postes). Si le Plan Challe aboutit effectivement à un démantèlement et un affaiblissement des réseaux FLN, elle échoue à instaurer une sécurité durable en Algérie. Les accords d'Évian signés en 1962 seront une victoire politique du FLN sur la France.

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • 2 décembre : le barrage de Malpasset sur les hauteurs de Fréjus cède et fait 423 morts.
  • 20-22 décembre : émeutes en Martinique, réprimées par les forces de l'ordre. 4 morts (dont 1 policier).
  • 28 décembre : loi budgétaire réformant en profondeur la fiscalité, visant à la rendre plus transparente.
    • Les prélèvements obligatoires représentent 30,7 % du PIB[1].
      • Recettes fiscales de l'État : 19,7 % du PIB.
      • Recettes locales : 2,9 % du PIB.
      • Sécurité sociale : 8,7 % du PIB.
    • Dépenses publiques : 29,1 % du PIB.
    • Mesures fiscales facilitant le développement des investissements et la modernisation de l’appareil productif, notamment par instauration de la dégressivité de l'amortissement.
    • Création effective de l'impôt sur le revenu :
Taux d'imposition Niveau d'imposition
5 % 0 - 4 400 F
15 % 4 400 - 7 000 F
20 % 7 000 - 12 000 F
25 % 12 000 - 18 000 F
35 % 18 000 - 30 000 F
45 % 30 000 - 60 000 F
55 % 60 000 - 120 000 F
60 % + 120 000 F

Économie & société[modifier | modifier le code]

  • Excédent budgétaire de 1,6 % du PIB.
  • 6,5 % d'inflation.
  • Croissance de 2,5 % du PIB.
  • Les prélèvements obligatoires représentent 30,7 % du PIB[2].
  • 5,3 millions de contribuables assujettis à l'impôt sur le revenu.

Guerre d'Algérie[modifier | modifier le code]

  • Intensification des opérations militaires en Algérie. 1/3 des effectifs de l'armée, soit 480 000 hommes, est engagé au Maghreb.
  • Les opérations des forces armées françaises contre le FLN représentent 45 % des dépenses militaires soit 750 milliards de francs.
  • 1 200 000 hommes sous les drapeaux.
  • 1650 milliards de francs de dépenses militaires. 6,2 % de la richesse nationale est affecté à l'armée.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1959 en littérature.

Zazie dans le métro de Raymond Queneau

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films français sortis en 1959[modifier | modifier le code]

Autres films sortis en France en 1959[modifier | modifier le code]

Naissances en 1959[modifier | modifier le code]

Décès en 1959[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]