1962 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie de la France


Cette page concerne l'année 1962 du calendrier grégorien.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

  • 1er mai : accident de Béryl, un nuage radioactif s'échappe à la suite d'un essai nucléaire souterrain à Reggane.
  • 15 mai : lors d'une conférence de presse, Charles de Gaulle rejette l'Europe intégrée et défend le principe d’une « Europe des États », démission des ministres MRP.
  • 23 mai : le général Salan est condamné à la réclusion à perpétuité, ayant obtenu des circonstances atténuantes.
  • 27 mai : un crédit de 200 millions de francs est ouvert pour l’accueil des Français d’Algérie.

Juin[modifier | modifier le code]

  • 6 juin : pour la première fois, deux terroristes de l’OAS, condamnés à mort, sont fusillés.
  • 17 juin : l'accord Mostefaï-Susini signé entre le FLN et l'OAS marque la fin effective de la guerre d'Algérie.
  • 24 juin : l'organisation du Tour de France décide de remplacer les équipes nationales ou régionales par des équipes privées.

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

  • Hiver 1962-1963 particulièrement froid.
  • 47 millions d’habitants en France. La population de l’agglomération parisienne se stabilise.
  • 0,2 % d'excédent budgétaire.
  • La Guerre d'Algérie s'achève après 8 ans de conflit.
    • 2 millions de Français ont été mobilisés
    • 25 000 ont été tués[1].
    • 200 000 ont été blessés.
    • de 4 000 à 4 500 civils français (Pieds-Noirs) ont été tués de 1954 à 1964[1].
    • 15 000 à 150 000 musulmans qui servaient au côté des Français (harkis, moghaznis, GMS ) sont massacrés après le 19 mars par les FLN[1].
    • 153 000 moudjahidines ont été tués au combat. La population algérienne à perdu de 350 000 à 400 000 habitants, soit 3 %[1].
    • les opérations militaires en Algérie ont coûté de 1954 à 1962 plus de 100 milliards de francs au budget de l'Etat.
  • La Guerre d'Algérie représente la dernière mobilisation de masse du contingent hors de la métropole. Les dépenses militaires, qui représentaient près de 7 % du PIB en 1962 sont considérablement réduites et passeront à 2,5 % du PIB en 1970. Démobilisation massive du contingent qui passent de 1,5 million à 400 000 hommes sous les drapeaux.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article connexe : 1962 en littérature.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1962 au cinéma.

Films français sortis en 1962[modifier | modifier le code]

  • x

Autres films sortis en France en 1962[modifier | modifier le code]

Naissances en 1962[modifier | modifier le code]

Décès en 1962[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Dominique Lagarde, Algérie, la désillusion, GROUPE EXPRESS,‎ (ISBN 9782843438400, présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]